Kleber Mendonça Filho and Juliano Dornelles were recently de passage à Paris to defend Bacurau, Prix du jury à Cannes et gros succès au Brésil.

Arte program une soirée pleine de mystères. 20:50, la chaîne proposera un classique des comedies policières, Un cadavre au dessert (1976), dans laquelle plusieurs enquêteurs renomnes se retrouvent invités à la même table. On casting, on review notes by Truman Capote, Peter Falk, Alec Guinness, David Niven, Peter Sellers, Maggie Smith and James Cromwell. Puis, à 22h25, place à Bakurov, de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles (2019). The story of the son? “Un petit village est subitement rayé de la carte et ses habitants beginnment à disparaître les uns après les autres. Mais la résistance s’organise…”

The director ofAquarius et son chef decorator attitré Juliano Dornelles signent ici une fable d’anticipation cruelle, ironique et violente, qui doit beaucoup au western et au cinéma de genre engagé des années 70. A sa sortie, The premiere avait rencontre ces deux réalisateurs espiègles et accomplices.

What is your mode of operation on a plateau?
Juliana
: Nous faisons tout ensemble, de l’écriture au montage. C’est très simple entre nous. On se connaît depuis longtemps, la confiance est totale. I have the impression that the actors feel more reassured with two people who have the same discourse.
Kleber : Il faut savoir que ça peut être un cauchemar de travailler avec certaines personnes, acteurs ou techniciens. On ne peut pas faire passer de tests psychologiques avant d’embaucher des gens! I personally had the chance to make three films with extraordinary collaborators.

Comment avez-vous pensé ce casting de gueules incroyables?
Kleber
: C’est un mélange de stars internationales (Sonia Braga, Udo Kier), d’acteurs confirmed, de non-professionnels et de figurants tellement bons qu’on les a pris comme acteurs ! La sauce a pris naturallement. C’était très organique.
Juliana : Les gens du casting ont passé beaucoup de temps avec les figurants en amont, ce qui n’est pas frankly commun. Quand on a commencement à travailler avec eux, ils comprenaient non seulement ce que nous visits d’eux spécifiques mais ils sentaient profoundly le film, son atmosphere et nas intentions.
Kleber : Vers la fin du film, avant que les filles aillent dans le trou, il ya plusieurs plans des membres de la communauté. Si vous les considerez bien, ils ont tous une express habitée, avec un mélange de tristesse, de colère et de tension. Ce n’est pas très habituel : il ya toujours quelques figurants à côté de la plaque qui pensent à autre chose. La caméra ne ment pas sur ces choses-là.

Il ya beaucoup d’homour noir dans votre film. Are you doing a pure comedy un jour?
Kleber
: J’en ai déjà fait une. Ça s’appelle Recife Frio (Cold tropics, subtitle international), un court métrage produit par Juliano. Je me souviens que pour la premiere, nous avions évoqué le sujet de Bakurov. That was in 2009.
Juliana : Comédie ou pas, j’aimerais bien qu’on refasse un film ensemble.
Kleber : On y opinion. Il nous faut juste la bonne histoire. Travailler à deux est en tout cas très stimulating, on peut tester nos idées sur l’autre. C’est presque comme un mariage : il ya tout pour que ça aille mal mais, parfois, ça marche ! (breaks apart)

a playlist d’Aquarius commentée par son réalisateur

Source by [author_name]