L’heure est grave pour la rivière d’Ain. Plusieurs Associations agréées de pêche et de protection des milieux aquatices (AAPPMA) du Jura s’inquiètent pour l’avenir de ce cours d’eau. Pour tenter d’alerter les pouvoirs publics, trois d’entre elles (Ain-Pays des Lacs; Crotenay; la gaule régionale Champagnolaise), accompagéles du parcours privé de la Maselette et des riverains de Pont-du-Navoy, ont envoyé une lettre , le 4 août dernier. “Elle a été adressée au préfet, aux communautés de communes de Champagnole Nozeroy Jura et Terre d’Émeraude, au conseil départemental et à plusieurs communes bordant l’Ain”, says Hugo Papillard, vice-president of l’AAPPMA Ain-Pays des lacquers.

Pollution, baisse du cheptel…

Dans ce courrier, les pêcheurs ont rappelé les différences atteintes subies par la rivière : multiple pollutions, baisse du…

Source by [author_name]