Publication:

A 38-year-old Iranian living in France committed suicide on Monday in Lyon in order to draw attention to the situation in Iran, which has been in an unprecedented wave of controversy since the 1979 Islamic Revolution. .

“Quand vous considererez cette video, je serai mort” : an Iranian s’est suicidé, lundi 26 décembre, en se jetant dans le Rhône à Lyon afin, dit-il dans une video posthume, d’attirer l’attention sur la situation de son pays secoué par des manifestations contre le pouvoir.

Cet Iranien a été retrouvé noyé, lundi en fin de journée, a indicé mardi la police à l’AFP, confirmant une information du local newspaper Le Progrès.

L’homme, aged 38 years Selon on videon’a pas pu être réanimé malgré l’intervention des pompiers, qui l’ont ramené sur la berge, at-on appris de même source.

>> À voir: Contestation in Iran: “Il ya tous les ingredients pour une revolution”

According to plusieurs membres de la communauté iranenne, Mohammad Moradi was a student in license d’histoire et travaillait dans un restaurant. Il vivait à Lyon avec sa femme depuis trois ans.

“La police attaque les gens, on a perdu beaucoup de fils et de filles, on doit faire quelque chose”, affirme d’une voix calme l’homme dans cette video publiee sur plusieurs réseaus sociaux, avant de committre l’irréparable.

“I decided to commit suicide in the river Rhône, it’s a challenge to show that nous, peuple iranen, nous sommes très fatigués de cette situation” annonce-t-il. “Quand vous considererez cette video, je serai mort”, pursuit-il, avant d’appeler à souterin le peuple iranen dans sa lutte contre “des policeciers et un extremente violentes gouvernement”.

“Notre voix n’est pas propagée par les médias occidentaux”

L’Iran connaît depuis more than two months a wave of contestation sans précédent depuis the Islamic Revolution of 1979. It is born of demands on women’s rights after the death of Mahsa Amini, arrested for wearing the Islamic veil, which se sont muées en protestation contre le pouvoir.

Dans un bilan publié mardi, Iran Human Rights (IHR), an NGO based in Oslo, a fait état de 476 demonstrators tuépuis mid-September.

The Lyon prosecutor’s office announced on Tuesday to AFP that it had “diligently investigated the cause of death to verify the hypothesis of a suicide in view of the messages published by the interested party on social networks.” announcing the intention of the son”. “L’enquête s’attachera également à determiner le mobile des faits”, added-il ajouté.

>> À lire : Mort de Mahsa Amini : retour sur trois mois de manifestations et de répression en Iran

“Mohammad Moradi s’est donné la mort pour faire entender la voix de la revolution en Iran, notre voix n’est pas propagée par les médias occidentaux”, fustigé mardi Timothée Amini, porte-parole de quelque 3,000 members de la communauté iranenne de Lyon lors d’un rassemblement sur les lieux du drama, pont Gallieni (entre les 7d and others. 2d district).

Before de nombreux Journalies, une quarantaine de personnes ont déposé candles, bouquets de roses et photos du défunt sur les rambardes, avant de pronouncer discours et chants.

“On a droit tous les matins à l’Ukraine, mais l’Iran on n’en entend parler que très peu. C’est difficile à vivre pour nas, Iraniens de la diaspora,” insists Timothy Amini, réfugié politique travailant dans l’informatique. “Son cœur battait pour l’Iran, il ne supportait plus ce régime”, se désole-t-il.

With AFP