Publication:

Au moins cent personnes, dont des enfants, ont été tuées dans un double attentat à la voiture piégée perpétré dans la capitale Somalienne Saturday, près du carrefour animé de Zobe. President Hassan Sheikh Mohamud said that “the names of death and blessing continue all two additions.”

At least a hundred people, including children, were killed in a double car bomb attack on Saturday on a very frequent artery in the center of the capital Mogadishu, president Hassan Cheikh Mohamud said on Sunday.

Cent personnes ont trouvé la mort et 300 ont été woundedes, at-il declaré après’être rendu sur le site de l’attentat. Le précédent bilan était de 9 morts.

The president specified that “the names of the dead and the wounded continue to increase.”

Deux voitures remplies d’explosifs ont exploded à quelques minutes d’intervale dans l’après midi près du carrefour animé de Zobe, suivies de coups de feu lors d’une attaque visant le ministère somalien de l’Éducation.

Les explosions ont brisé les fenêtres des buildings neighboring, envoyant des éclats de balls et des plumes de fumée et de poussière dans l’air.

L’attaque a eu lieu au même carrefour très fréquenté where a truck exploded on October 14, 2017, killing 512 people and 290 more.

“C’est au même endroit et ce sont les mêmes innocents” qui sont frappés, condemns Hassan Sheikh Mohamud. “Ce n’est pas juste. Si Dieu veut, ils n’auront plus la capacité de perpétrer un nouvel (attack, comme celui de Zobe)”, he fustigé, en référence aux jihadist du groupe Shebab.

Ce type d’attentat – qui n’a pas été immediately vindiqué – is generally attributed by the Somali authorities to the jihadist shebab militants who regularly carry out attacks in the capital and large cities of Somalia.

The Islamist group, linked to Al-Qaida, combat depuis 2007 the federal government supported by the international community. Il a été chasé des principales villes – don’t Mogadiscio en 2011 – mais reste solidementé implanté dans de vastes rurales zones, notably dans le sud du pays.

“Inadmissible terrorists”

“Des terroristes impitoyables ont tué des mères. Certaines d’entre elles sont mortes avec leurs enfants piégés sur le dos”, avait aupuravant declarée Sadiq Dudische, parole of the Somali police.

Il ajouté lors d’un point de presse que les assailants avaient avaient targeted “des étudiants et d’autres civilians”.

According to a witness, Abdirahman Ise, il y avait beaucoup de monde sur la route longeant le ministère au moment de la première explosion.

“J’ai vu beaucoup de fumée aux alentours du ministère et beaucoup de damage”, reported another witness, Amino Salad. The explosions blew out the windows of neighboring buildings, according to the police and witnesses.

Un agent de sécurité Ahmed Ali, parmi les premiers à arriver sur place samedi, a dit avoir “vu les cadavres de neuf personnes pour la plupart des civilians dont des femmes et des enfants”.

“Total War”

The Shebab claimed the attack last week against a hotel in the port city of Kismayo that left nine dead and 47 injured.

Ces derniers mois, les Shebab ont redoublé d’activité en Somalia, pays pauvre et unstable de la Corne de l’Afrique, avec notably un spectaculare assault, long d’une trentaine d’heures, fin août sur un hôtel de Mogadiscio.

After this attack that made at least 21 dead and 117 wounded, President Hassan Cheikh Mohamoud promised a “total war” to eliminate the Shebab and called on the population to “stay away” from the areas controlled by the Islamists. allaient être visés par de prochanes offensives.

The security forces and the local clan militias launched military operations in the center of the country, which allowed the authorities to resume the terrain for the Islamist fighters.

Outre l’insurrection Islamiste, la Somalia est également menacé par une famine imminente, provocée par la plus grave sécheresse observée depuis plus de 40 ans.

Across the country, 7.8 million people, or half of the population, are affected by drought, of which 213,000 are at risk of famine, according to the UN. Sans une mobilization urgente, l’état de famine pourrait être declarée avant la fin de l’année.

With AFP

Source by [author_name]