Confronted like the rest of Europe with a catastrophic bird flu epidemic that has led to the slaughter of tens of millions of poultry on the continent, the French government has set a target on Thursday to launch the first vaccination of poultry autumn 2023

In France, from August 1st to December 21st, 3.3 million animals have already been killed, including half of canards. Deux millions l’ont été rien qu’en décembre, selon le ministère de l’Agriculture français.

Malgré de nombreux obstacles, ce ministère a presenté jeudi les grandes lignes d’un plan d’action pour “éviter une nouvelle crisis” l’automne prochain.

Un véritable défi logistique, sachant qu’il n’existe à ce stade aucun vaccin sufficiente efficace, disposant d’une autorisation de mise sur le marché, et encore moins de régulément européenne authorisant la vaccination.

According to the calendar presented on Thursday, the first results of experiments in the laboratory should be known around March 2023. “Date, ils sont plutôt prêtitus, avec une bonne réponse au virus”, selon le ministère.

At the same period, the National Agency for Health Security (ANSES) will present different “relevant vaccination scenarios”. Elle pourra préconiser, par exemple, de beginner par certaines species, canards et dindes étant les plus fragiles.

L’Etat français tâchera alors de definir sa stratégie vaccinale, de chifrer son cost, et de determiner qui paiera.

“Si tous les signauls sont au vert, en mai, on aura des vaccines fonctionnels, autorisés, et une stratégie adaptado sur le sanitaire et économique”, sumsée-t-il.

The epidemic of avian influenza is the “most devastating” that Europe has known in its history, the European health authorities estimated on Tuesday, with more than 50 million birds killed in infected farms alone between 2021 and 2022. .

Les éleveurs, psychologically and financially tested, would have trouble supporting a third devastating winter, while the virus is becoming endemic on the continent.

The acceleration of the propagation of the virus is linked not only to the drop in temperatures, but also to the “strong migratory activity of wild birds,” the ministry said.

In total, 226 foyers ont été répertoriés dans les élevages depuis le 1er août. The epidemic continues notably to ravage ceux situés in Vendée (94 foyers), in Maine-et-Loire (38 foyers) and les Deux-Sèvres (33 foyers).

La pécédente vague en France, entre fin novembre 2021 et mi-mai 2022, avait entrainment l’euthanasia de plus de 20 million de voailles.

– Vaccine course –

But France cannot act alone, and its plan depends on authorizations at European and international levels.

Une régulement européenne autorisant le principe de la vaccination “devrait en entrer en application fin février”, selon le gouvernement, alors qu’il ya seulement un an, “professionnels et parties pretentes y étaiten frontalement opposés”.

Reste toutefois the risk that certain countries importers reject the purchase of poultry or products from vaccinated birds, fearing that the vaccine “masks” the presence of the disease and that the virus spreads subsequently among them “à bas bruit”.

La France devra donc mener des négociations bilatérales avec ses partenaires commerciaux pour leur faire accepter d’importer des poulets vaccinés. Un arrêt des exportations de voailles françaises représenrait 500 million d’euros de perte pour le sector.

Cinq vaccins sont aujourd’hui disponibles dans le monde, et un seul dispose d’une autorisation de mise sur le marché en Europe pour les poules, selon l’Anses. Or elle date de 2006, “et la souche vaccinale (…) n’a pas été actualisée depuis”.

Five European countries have launched the vaccine course, and most of the trial results should be known in the first quarter of 2023.

Deux laboroires français dont Ceva travailen sur un vaccin pour les palmipèdes (canards), tandis que les Pays Bas planchent sur un vaccin pour les chickens, et l’Italie pour les turkeys.

“Si on attend mai pour engager la production, on ne pourra pas vacciner à l’automne”, relève cependant le ministère, qui se rapprochera donc “des entreprises concernétes pour voir comment anticiper l’échéance” – sans en dire more sur son implication in this stadium.