“Withdrawal without appeal. » Dans une interview au Parisian Publiée ce samedi soir, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire affirme qu'” il n’y a pas eu de profiteurs de l’inflation dans l’alimentaire”.

In a context where the inflation rate of food products approached 12% over the year in October according to the Insee, the number 2 of the government declared to have “asked the General Inspection of Finances to conduct a study » sur le sujet. The result: “neither the farmers nor the distributors, nor the agricultural industry n’ont pris au passage de rémuneration excessive”.

Similar conclusions dans des rapports parlementaires

At the end of June, Michel-Edouard Leclerc, the president of the E. Leclerc magazine strategy committee, lamented that “the majority of the increases requested” by the industrialists in the framework of renegotiations on the price of food items sold by large stores n’étaiten ” pas transparentes ” et étaiten ” suspectes “. Un rapport sénatorial publié le 19 juillet avait toutefois conclu qu’à l’exception de quelques “cas particuliers” il n’était pas observéte de “phenomené généralisé de hausges abusives”. Quelques jours plus tard, un rapport des députés Aurélie Trouvé (La France insoumise) et Xavier Albertini (Horizons) n’avait pas davantage permis de déceler “des comportements abusives systémiques de la part des industriels ou des distributeurs”.

Toujours sur la question du pouvoir d’achat, Bruno Le Maire a proposé ce samedi d’organiser début 2023 une “convention sur le partage de la valeur”, au sein du parti Renaissance. Même s’il réaffirme dans l’interview sa préférence pour le “dividend salarié”, le ministre de l’Economie suggests d’associer au sein de cette convention “économistes, chefs d’entreprise, salariés et groupes d’opposition pour identify des idées neuves en complément du travail engagé avec les partenaires sociaux.