Alors que la Chine fait à une wave de contaminations massive au Covid-19, les authorities ont announcement, vendredi, réquisitionner la production de certaines entreprises pharmaceutiques pour pallier les difficulties des Chinois à se procure les médicaments de base.

China is requisitioning the production of certain pharmaceutical enterprises, at the moment where millions of Chinese are struggling to obtain basic medicines to heal themselves in the face of an unprecedented wave of Covid-19.

>> La Chine “submergée” face à une vague de contaminations au Covid-19

Depuis 2020, Pékin imposait de stricte mesures sanitaires, au nom d’une politique dite zéro Covid qui a permis de protecter les personnes les plus à risque et celles peu vaccinées. Durant près de trois ans, rares étaiten ainsi les Chinois à connaître dans leur entourage une personne malade du Covid. Mais le pouvoir a mis fin sans préavis à la plupart des restrictions début décembre sur fund d’exaspération grandissante de la population et d’impact considerable sur l’économie.

Depuis, les cas de Covid en Chine explosent et une grande partie des Chinois sont livré à eux mêmes, au moment où médicaments contre la fèvre et autotests font défaut face à une demande exponentialielle. En pleine pénurie, au moins une dozaine d’entreprises pharmaceuticals ont reçu l’ordre de “garantir l’approvisionement” en médicaments clés – un euphemisme pour réquisitionnement.

Wiz Biotech, a manufacturer of antigenic tests in Xiamen (est), has indicated on its official account the “requisition” of its production by the local authorities. A spokesperson for Wiz Biotech confirmed the AFP determination.

“La pagaille”

In Beijing, the authorities have sent personnel reinforcements to six manufacturers of kits to help them increase production, according to a note from the municipality.

Ces décisions permettent de “sécuriser la production mais la logistique est encore loin d’être fluide.” […] in hôpitaux et les pharmacies, ”said Zhou Zhicheng, responsible for the China Federation of Logistics and Operators. “C’est un peu la pagaille” à cause d'”achats excessives” et de gens qui “commandent en double”, déplore-t-il.

“Toute ma famille est malade et je n’arrive pas à acheter de médicaments contre la feèvre”, peste Yanyan, 32 years, a worker from the immense metropolis of Chengdu (south-eastern).

Jeudi, une dozaine de pharmacies contacted par l’AFP aux quatre coins de la China ont fait part de pénuries de médicaments contre la feèvre. « On n’en a plus du tout depuis une ou deux semaines […] Il me reste encore quelques anti-douleurs mais très peu. Je dois vous laisser j’ai des clients qui attendant “, indique au téléphone une Emplémentée qui n’a pas desirée donner son nom, à Yinchuan dans le Ningxia (nord).

“Je viens de recevoir 30 nouveaux flacons (of paracetamol) et il n’en reste (déjà) plus que 13 “, he explains at 2,000km from là une pharmacie de Jilin (north-est), proche de la Corée du Nord. “Chaque personne ne peut acheter qu’un seul flacon”, précis une employée, conseillant de se “dépêcher”.

>> La fin du “zéro Covid” en Chine, une aubaine pour la médecine traditionalelle

Rations

Dans une situation à flux tendu, Zhuhai, ville limitrophe de Macao (sud), limite now l’achat de comprimés contre la fèvre à six par semaine et sur presentation d’une pièce d’identité. Plusieurs métropoles dont Nankin (EST) and Shenzhen (Sud) ont pris des mesures similaires.

Near Shanghai, the city of Hangzhou (est) appeals to its inhabitants to make purchases of medicines in a “rational” way. “Ne stockez pas à l’aveuglette, laissez les medicos à ceux qui en ont vraiment besoin.” »

In Hong Kong, a semi-autonomous territory, there is also a raid on anti-influenza drugs on sale, despite a largely stabilized health system and incomparable with the rest of China. « La semaine dernière, des gens ont acheté une dizaine ou vingtaine de boîtes de [paracétamol] pour les envoyer en Chine continentale » voisine, a favezè à l’AFP un employé de pharmacie qui n’a pas desirées divulguer son nom.

With AFP