Les données de millions d’utilisateurs Facebook ont ​​été exposés pendent plusieurs années. En miroir de Cambridge Analytica, de nombreuses applications avaient trouvé le moyen de siphonner le Informations personales de internautes.

Il ya quelques mois, une plainte concernant le profilage des internautes a été déposée contre Meta, maison mère de Facebook, en Californie. L’action en justice will accuse le réseau social de dresser un profil publicitaire de ses membres au détriment du respect de leur vie privée.

Dans le cadre de la plainte, des sensitive documents ont été révéléd devant les tribunals, reportent nas confrères de TechCrunch. These internal reports contain the results ofun audit de centanes d’applications accessible par le bias de la platforme.

As a reminder, this is Mark Zuckerberg, PDG et fondateur de Meta, qui a comandient l’avdit en 2018, dans la foulée du scandale Cambridge Analytica. Le responsable s’était engagé à enquêter sur toutes les applications qui avaient accès à de grandes quantités d’informations à de grande quantités d’informations avant le changement opéré en 2014. Cette année là, Facebook a élémentaire l’accès des applications aux données de ses membres.

Nous effecteurons un audit complet de toute application ayant une activité suspecte. Nous bannirons tout développeur de notre platforme qui n’accepte pas un audit approfondi. Et si nous trouvons des développeurs qui ont mal utilisate des informations personales, nous les bannirons »announced Mark Zuckerberg, Facebook’s CEO, in 2018.

As reported by TechCrunch, we learn that the findings of this audit have not been made public. Tout porte à croire que Meta a volontairement dissimulé les résultats son’s investigation.

Sur le même theme: Chez Facebook, even the top ingénieurs ne savent pas où circulent les données

Des millions de données Facebook exposées pendant des années

Dans les rapports internes ayant récently fait surface, on apprend que deux des applications auditées avaient accès aux données des amis des utilisers. Il s’agit des applications provisos par le développeur de jeux Zynga and Yahoo, la firm spécialisée dans les services web de l’operator Verizon. Concrètement, ces applications étaiten en mesure de s’emparer des données personales d’internautes n’ayant pas donné leur consentement.

To recall, Cambridge Analytica proceeded in the same way to siphon data from Facebook users. On estime que les données de 30 million à 70 million d’internautes ont d’ailleurs été collectedées de cette façon.

L’avdit reveals that 500 des 44,000 Facebook apps developed on Zynga they would have access to the data of friends of their users. Among the theoretically collected information, you can find photos, videos, events, groups, centers of interest, activity history or likes. Ces données auraint pu être partagees avec des annonceurs publicitaires.

On their side, the applications of Yahoo would have been able to seize data from 123 million users. Il s’agirait d’information sensitive enabling de comprendre ” les préférences et le behavior » d’un Individu. Ces données sont évidentement très prisées des publicitaires.

L’avdit is also interested in a developer called AppBank. Par le bias de quiz et de jeux, très populaires dans les années 2010, il aurait collecté des informations sur les amis de ses utilisateurs. An application called Sync.Me is also pointed out by the finger in the report of Facebook. Elle aurait eu accès aux geographiques positions, aux photos, aux websites consultés des amis de plus de 9 million d’users. Même son de cloche pour Social Video Downloader, a popular application for downloading a video found on the platform.

Are all Facebook users concerned?

La plainte contre Meta s’est appoyée sur ces documents pour demunetr que Facebook a mis en péril la vie privée de ses membres. Les plaintiffs estiment que les données de ” tous ceux qui ont utilisate Facebook en même temps que ces quelques applications » ont été exposées.

Le réseau social aurait par ailleurs enfreint une clause de sa politique d’utilisation des données. Elle stipule que ” If an application requires someone else’s permission to access your information, the application will not be authorized to use the information in relation to the person who has given their consent.. Les plaintiffs réclament donc que le groupe californien soit sanctionné.

“Application developers are suspected of selling user information collected via their friends”declare the complaint.

Note that Meta has not reached a new term in the Cambridge Analytica trial, which is a few weeks old. Shortly before the passage of Mark Zuckerberg before the court, the company passed an agreement with the tribunals. Avec ces nouvelles révélations, la défense de Facebook, qui consiste reporter l’entièreté de la faute sur Cambridge Analytica, est mise à rude épreuve.

Source:

TechCrunch

Source by [author_name]