De nouvelles manifestations ont eu lieu vendredi en Iran pour protester contre le meurtre de members au mouvement de contestation déclenché par la mort de Mahsa Amini il ya six semaines. Depuis la mort de cette Kurde iranenne de 22 ans le 16 septembre, la contestation, menée notably par les femmes, ne faiblit pas.

To the initial slogan of “femmes, vie, liberté” se sont ajoutés, au fil de manifestations pourtant dument reprimées, des mots d’ordre openly directed against the Islamic Republic Founded in 1979. The movement is fueled by anger in the face of a number of people tuées par les forces de l’ordre, qui peinent à l’éteindre: l’ONG Iran Human Rights (IHR) base à Oslo fait état d’au moins 160 morts, dont une vingtaine de mineurs.

Des ONG craignent maintenant une accélération de la répression alors que des hommages ont été rendus à la fin du deuil traditionalnel de 40 jours aux premiers morts, tués au début du mouvement. In total, four provinces (Kurdistan, West Azerbaijan, Kermanshah and Lorestan) have members who participate in Mercreda and Judea, in particular, in Amnesty International.

Le sud-est du pays endeuillé

Par ailleurs, the city of Zahedan, in the province of Sistan-Baluchistan (south-east), one of the poorest in Iran, was touched by several days of violence that broke out on September 30 during demonstrations against the violence of ‘une jeune fille imputé à un policier, qui ont fait au moins 93 morts selon l’IHR.

Les médias proches du pouvoir iranen avaient décrit les affrontements de Zahedan comme un “terrorist incident” dirigé contre un poste de police et ayant conduit à la mort d’at least huit membres des forces de sécurité. On Friday, the security forces fired on protesters in Zahedan, the NGO HRANA and IHR said, publishing videos showing the protestors taking flight after the coups de feu.

In the evening, the Conseil de sécurité du Sistan-Baloutchistan said that one person was killed in a series of “unidentified” shootings and 14 others, including members of the security forces, were injured in the “riots”. in Zahedan.