Le Covid aurait-il porté l’estocade à l’argent liquide? According to a recent study by the Banque Centrale Européenne (BCE), payment in cash, still used for 59% of transactions, has lost vingt points since 2016. 79% of cash.

With the pandemic and the fear of contracting the virus, the use of the bank card, the most often without contact, has been anchored un peu plus encore dans les habitudes. Le paiement par carte au point de vente est passé de 25% en 2019 à 34% en 2022 et les Européens s’abstiennen de plus en plus de l’insérer dans la machine. Today, this mode of payment, also called NFC (Near Field Communication), represents 62% of card transactions, compared to 41% in 2010.

L’augmentation de son plafond à 50 euros en 2020 aura sans doute été un coup de pouce pour sa démocratisation.

Lyre anywayBanques : le Covid at-il accéléré la disparition des distributeurs de billets?

Achats de moins de 5 euros

Désormais, au-delà de 50 euros, les chances de voir les Européens plonger leur main dans leur porte-monnaie pour en ressortir quelques billets s’amenuisent. According to the study, the majority of transactions in cash are used for purchases of less than five euros and for the first time, the total value of card payments exceeds that of cash payments.

But la carte bancaire n’est pas la seule à voler la vedette aux espèces. Apple Pay, Paylib ou encore Google Pay … de plus en plus d’individus font le choix de digitaliser leur portefeuille, some allants même jusqu’à sortir de chez eux, leur téléphone comme unique moyen de paiement.

Le paiement par mobile remains cependant marginal en Europe, contrairement à d’autres régiones où il est definitiveamente entré dans les mœurs, comme en Asia ou aux Etats-Unis. Bien que multiplié par trois depuis 2019, il ne représente encore aujourd’hui que 3% des transactions.

Toujours est-il qu’en Europe, comme en France, le nombre de distributeurs automatiques de billets (DAB) baisse inexorablement depuis 2016 (-12%). Yet, selon l’étude, les Européens chérissent toujours ce moyen de paiement qu’ils trouven plus anonyme et qui leur permet de garder la main sur leurs épochements.

Record of circulation of species

C’est d’ailleurs pour ça que l’argent liquide n’est pas tout à fait en passe de devenir obsolète. Sous le matelas ou dans la boite à biscuit, les Français conservent de plus en plus d’argent en dehors du porte-monnaie. Since the start of the Covid-19 crisis, the amount of these free bills in households has increased by 63 billion euros according to the Banque de France.

Et la guerre en Ukraine pourrait bien avoir pris la relève, puisque la tendance est toujours à la hausse. À la fin du premier semestre 2022, les ménages détenaient 275 milliards d’euros en coins et en billets, contre près de 10 milliards d’euros de plus qu’à fin decembre 2021, un record selon les données de l’institution.

Les entreprises, elles aussi, ne laissent pas tomber les billets. In France, 95% of them accept the species and 99% plan to continue doing it in the years to come, according to a recent study from BCE.