The premier ministerial committee for the monitoring of low-emission zones (ZFE) announced on Tuesday the introduction of a system of “automated sanction control” against vehicles with excessive pollutants prohibited in the agglomerations concerned by the device in the second half of the year. 2024 year.

Interrogé sur l’installation de portiques ou de caméras pour effecteur ces contrôles, le ministre de la Transition ecological Christophe Béchu a assured que les “characteristics technical des projets retenus seront presentes lorsqu’ils seront connus”.

Une amende de 750 euros maximum

Les contrevenants s’exposeront à une mende “téoriquement de classe 4”, soit 750 euros max, at-il pécisé.

A l’heure actuelle, 11 agglomérations de plus de 150,000 habitants ont mis en place des ZFE. Elles seront 43 à terme, dans le cadre de la Loi Climat et Résilience.

Les zones à faible émission visint à interdire les véhicules les plus polluants dans les métropoles. Dans le collimateur, les véhicules Crit’air 5 (diesel d’avavant 2000), Crit’air 4 (diesel immatriculé entre janvier 2001 et décembre 2005) et Crit’air 3 (diesel d’avant 2011 et essence d’avavant 2006) .

Source by [author_name]