Publication:

A video published on Instagram mercredi montre des artistes francophones en train de se couper une mèche de cheveux, en soutien aux luttes des demonstrators iraniens.

Juliette Armanet, Isabelle Huppert, Pomme, Muriel Robin… Une série d’actrices et chanteuses francophone se sont coupé une mèche de cheveux en solidarité avec la lutte des femmes iraniennes, dans une video publiée mercredi sur Instagram.

In the background of “Bella Ciao”, these actresses and singers, including the Belgian Angèle, Isabelle Adjani or Laure Calamy, are coupent une mèche de cheveux facing the camera, reprennant l’un des symbols du soulèvement en cours en Iran.

“Le peuple iranien, les femmes en tête, manifeste au péril de sa vie. Ce peuple n’espère qu’un accès aux libertés les plus essentielles. Ces femmes, ces hommes, demandent notre soutien”, affirmation-elles dans un message écrit accompanant la video sur le compte Instagram “soutienfemmesiran”.

“Leur courage et leur dignité nous obligent”

“Their courage and their dignity oblige us. Il est impossible de ne pas dénoncer encore et toujours cette terrible répression (…) Nous avons ainsi décidé de réponder à l’appel qui nous était lancé en coupant, nous aussi, quelques-unes de ces mèches”, ajotent-elles, dans cet appel initié par des avocats.

La veille, plus d’un millier de personnalités du 7d art français, don’t des stars comme Léa Seydoux, Isabelle Huppert et Dany Boon, des cinéastes renomnes ou le patron du Festival de Cannes Thierry Frémaux avaient déjà appelé à “soutenir la révolte des femmes en Iran”, dans une tribune transmitted à l’AFP .

Jusqu’à présent, the French artistic milieu s’était peu fait entender sur the protest movement triggered by the death of Mahsa Amini in Tehran.

Mahsa Amini, a 22-year-old Iranian Kurd, died on September 16, three days after her arrest for violating the strict clothing code of the Islamic Republic, which obliges women to wear veils. His death triggered a wave of demonstrations in Iran, violently repressed, and solidarity gatherings with Iranian women across the world.

With AFP

Source by [author_name]