Les smartphones Pixel ont peut-être un déficit de notoriété par rapport à leurs concurrents. Mais Google y croit en proposant un téléphone qui met, plus qu’aucun autre, l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique au service du matériel avec un objectif simple : répondre aux besoins des utilisateurs exigeants.

Google n’en oublie pas pour autant les caractéristiques techniques de son smartphone. Avec sa nouvelle puce maison Tensor G2 et un bloc caméra plus prometteur que jamais, le Pixel 7 Pro à de bonnes cartes à jouer.

Il mise également sur son positionnement tarifaire. En vendant son téléphone haut de gamme au prix conseillé de 899 euros, Google vend son produit plusieurs centaines d’euros de moins que les iPhone 14 Pro et Galaxy S22 Ultra à leur sortie.

Des atouts que la marque américaine met en avant à travers des offres de lancement attractives et une campagne de communication massive. Des efforts qui ne porteront leur fruit qu’à une condition : proposer un excellent smartphone.

Alors, le Google Pixel 7 Pro est-il la nouvelle référence des smartphones sous Android ? La réponse dans notre test complet.

Google Pixel 7 Pro 128 Go au meilleur prix Prix de base : 899 €

Voir plus d’offres

Un design vraiment unique

Nous sommes les premiers à dire que tous les smartphones ont tendance à se ressembler. Sur ce point, Google est sans doute un des constructeurs qui a pris le plus de risque ces dernières années. Après quelques tâtonnements, les Pixel 6 et 6 Pro semblaient avoir trouvé leur marque de fabrique : un bloc caméra mis en avant par une barre qui prend toute la largeur du téléphone.

Avec son Pixel 7 Pro, Google transforme l’essai en intégrant de fort belle manière ses trois modules caméra et le flash LED à cette « barre » qui épouse le cadre du téléphone et en reprend la couleur. Les deux faces du téléphone sont en verre Gorilla Glass Victus, le plus résistant à ce jour. Le dos du téléphone ne marquait pas trop les traces de doigts avec le coloris « Vert sauge » que nous avons testé.

Le positionnement des boutons ainsi que l’écran légèrement incurvé lui offrent une bonne préhension. Mais ne vous y trompez pas, avec sa diagonale de 6,7 pouces et ses 212 g sur la balance, le Pixel 7 Pro reste un grand smartphone qui ne sera pas évident à utiliser à une main. Pour plus de légèreté et de compacité, il faudra vous tourner vers le Pixel 7 ou le Pixel 6a.

Pour bien faire, le Google Pixel 7 Pro est certifié IP68 pour une résistance à la poussière, mais aussi à l’eau jusqu’à 1,5 mètre de profondeur pendant 30 minutes. Google promet également trois ans de mises à jour majeures d’Android et cinq ans de mise à jour de sécurité. De quoi garder le téléphone pendant longtemps, si vous le souhaitez.

Un mot sur un point qui nous a chagriné : les haut-parleurs. Oui, le Pixel 7 Pro a des haut-parleurs stéréo, mais ils sont beaucoup trop déséquilibrés. C’est assez flagrant lorsque vous écoutez de la musique ou que vous regardez une vidéo : la majorité du son sort du haut-parleur qui se trouve sur la tranche inférieure du téléphone. Celui positionné entre le module caméra selfie et le bord de l’écran délivre un son étouffé. Dommage.

Un écran très lumineux

© 01net.com – Lionel Morillon

Le Pixel 7 Pro est équipé d’une dalle AMOLED 120 Hz de 6,7 pouces avec une définition QHD+ de 1440 x 3120 pixels. Autant dire, un écran digne des meilleurs smartphones haut de gamme.

Nous avons décidé de comparer le Pixel 7 Pro à ses prédécesseurs et aux autres smartphones entre 600 et 900 euros qui sont passés au sein du 01Lab ces 12 derniers mois. Le résultat est sans appel, le Pixel 7 Pro est ses 1 135 cd/m2 est l’écran le plus lumineux de sa catégorie sur cette période, juste devant le Pixel 7 et bien au-dessus de la concurrence.

mesure ecran google pixel 7 pro
© 01Lab

La colorimétrie est également excellente avec un Delta E par défaut inférieur à 3. Une dérive colorimétrique minime qui sera très difficilement perceptible. Pour les personnes à la recherche des couleurs les plus justes, nous vous conseillons le mode de couleurs « Naturelles » que vous pouvez activer dans les paramètres pour atteindre un excellent Delta E de 1,66. Les couleurs seront logiquement moins chatoyantes.

Un mot sur le lecteur d’empreinte qui se trouve sous l’écran. Il est idéalement placé pour tomber sous le pouce et se montre réactif au quotidien.

Des performances largement suffisantes

benchmark antutu 9 google pixel 7 pro
© 01Lab

Cette année, Google introduit dans ses Pixel 7 sa nouvelle puce maison : le Tensor G2. Le géant américain ne cherche pas à rivaliser avec ses concurrents en matière de puissance brute. Ses forces sont ailleurs. En effet, le Tensor G2 a avant tout été optimisé pour effectuer beaucoup plus rapidement les tâches liées à l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique. Cela se ressent au niveau des fonctionnalités logicielles intelligentes sur lesquelles nous revenons un peu plus bas.

Pour ce qui est des performances brutes, le Pixel 7 Pro fait logiquement mieux que son ainé dans les benchmarks. Sur AnTuTu 9, le smartphone haut de gamme de Google se place dans une moyenne supérieure. Il est plus puissant que la puce A15 Bionic d’Apple qui se trouve dans l’iPhone SE 2022, mais aussi du MediaTek Dimensity 8100-Max que l’on retrouve dans le Reno 8 Pro d’Oppo. En revanche, l’Exynos 2200 du Galaxy S22 et le Snapdragon 8+ Gen1 du Xiaomi 12T Pro gardent une bonne longueur d’avance.

test 3d mark google pixel 7 pro
© 01Lab

Comme vous pouvez le constater sur le tableau ci-dessus, les performances 3D du Pixel 7 Pro n’ont rien d’impressionnant. Pourtant, elles permettent de jouer à des jeux 3D gourmands comme Fortnite Mobile avec des graphismes élevés, en 30 images par seconde. Dans ces conditions, le téléphone chauffe un peu, sans que cela devienne inquiétant.

Le Pixel 7 Pro est également beaucoup plus stable que son prédécesseur dans la mesure où il parvient à tenir 73 % de ses performances lorsqu’il est fortement sollicité, contre seulement 49 % pour le 6 Pro. Le nouveau smartphone de Google fait donc aussi bien que l’iPhone SE 2022 sur ce point. Le Xiaomi 12T Pro reste le plus stable dans cette catégorie de prix avec un score de 88 %.

Une interface intelligente et des fonctionnalités inédites

interface google pixel 7 pro

Avec ses Pixel 7, Google apporte logiquement la dernière version de son OS Android 13. On retrouve bien sûr l’interface Material You avec sa personnalisation des couleurs en fonction de son fond d’écran, le mode « Ultra économiseur d’énergie » ou encore la fonction « partage de proximité ». Autant d’améliorations dont profitent tous les téléphones sous Android 13.

Mais Google offre aussi « l’expérience Pixel » que l’on peut définir en deux points. Le premier est le côté très « épuré » de l’interface qui donne cette sensation de n’avoir que les applications, informations et fonctionnalités les plus utiles à disposition.

Le second réside dans les fonctionnalités inédites que Google réserve à ses smartphones Pixel. Certaines d’entre elles tirent pleinement parti de la nouvelle puce Tensor G2 pour exécuter plus rapidement certaines fonctionnalités. On pense notamment à la traduction automatique des conversations dans différentes langues ou encore la transcription de messages audio qui se font presque en temps réel.

fonctionnalites interface google pixel 7 pro

Le mode « En écoute » est également très pratique. Ce « Shazam passif » permet d’afficher en direct le nom de l’artiste et de la chanson que le micro capte dans la pièce. Google assure que toutes les informations enregistrées sont stockées en local sur le téléphone et ne sont jamais envoyées en ligne. Autre fonctionné pratique, la possibilité de secouer son téléphone pour lancer la caméra selfie, ou encore la recherche dans les enregistrements audio (qui sont automatiquement retranscrits en texte).

La marque réserve aussi quelques fonctionnalités inédites à ses smartphones lorsque vous utilisez Google Photos. On pense particulièrement à la gomme magique pour effacer les objets ou personnes en arrière-plan ou encore à la possibilité de « déflouter » une photo déjà prise.

Ce ne sont que quelques-unes des innombrables fonctionnalités très pratiques offertes par les Google Pixel qui justifient sans doute le mieux son appellation de « téléphone intelligent ».

Photos : le retour du roi

Google Pixel 7 Pro bloc caméra
Le bloc caméra du Google Pixel 7 Pro – © 01net.com / Lionel Morillon

Le Google Pixel 7 Pro est équipé d’un bloc caméra arrière composé de trois modules, plus un module caméra selfie à l’avant :

  • Grand-angle de 50 Mpx, 25 mm, ouverture f/1.9, stabilisation optique.
  • Ultra grand-angle de 12 Mpx avec autofocus, angle de 128°, ouverture f/2.2.
  • Téléobjectif de 48 Mpx, 120 mm, ouverture f/3.5, zoom optique x5, stabilisation optique.
  • Caméra selfie ultra grand-angle de 10,8 Mpx, 21 mm, ouverture f/2,2.

Sur le papier, le Pixel 7 Pro n’est donc pas le smartphone équipé des modules caméras les plus impressionnants du marché. Mais Google est passé maître dans l’art du traitement logiciel grâce à ses algorithmes et à l’apprentissage machine. À tel point qu’il livre, à l’heure où nous écrivons ces lignes, l’un des meilleurs smartphones en photo du marché.

Grand-angle, ultra grand-angle et zoom

La compression des fichiers photos que vous voyez ici ne rendra sûrement pas honneur à leur qualité. Ceci étant dit, le Google Pixel 7 Pro gère très bien les hautes lumières et les zones d’ombres, offrant ainsi une excellente dynamique et des photos toujours très bien exposées. On reconnaît le rendu des smartphones Pixel avec des clichés bien contrastés, mais des couleurs qui restent naturelles.

En plein jour, la balance des blancs est toujours bien réglée. De quoi assurer une continuité colorimétrique entre le grand angle et l’ultra grand-angle. Ce dernier est épargné par la distorsion dans les angles, mais ne parvient pas à éviter une perte de qualité sur les bords de l’image.

Le modèle « Pro » se distingue du Pixel 7 classique par la présence d’un téléobjectif offrant un zoom x5 sans perte de qualité. La promesse est tenue avec des clichés qui n’ont pas grand-chose à envier aux focales plus larges. Un résultat permis par le « Super Res Zoom » de Google qui capture plusieurs clichés pour les assembler et ainsi offrir une meilleure qualité.

 

Pour effectuer le zoom x2, Le Pixel 7 Pro effectue un recadrage à l’intérieur du capteur grand-angle de 50 mégapixels pour extraire une photo de 12,5 mégapixels. Entre le x2 et le x5, le téléphone fusionne des images du module principal (grand-angle) et du module téléobjectif, pour un résultat sans perte de qualité.

Du x5 au zoom x10, on passe sur un zoom numérique passé à la moulinette du traitement logiciel et de l’apprentissage machine pour un résultat bluffant. À partir du zoom x10, le smartphone fait un recadrage à l’intérieur du capteur téléobjectif de 48 mégapixels. Au-delà (jusqu’au x30), les algorithmes de Google prennent une nouvelle fois le relais.

Le zoom x10 nous a impressionné par sa qualité. Nous ne sommes pas encore exactement au niveau de qualité d’un zoom optique comme celui du Galaxy S22 Ultra, mais le Pixel 7 Pro n’est vraiment pas très loin… simplement avec un téléobjectif x5 et un traitement logiciel impressionnant. Le zoom x30 ne fait pas de miracle, mais la plupart des clichés restent exploitables.

Macro

Pour activer le mode macro du Pixel 7 Pro, vous avez simplement à vous rapprocher du sujet que vous souhaitez photographier. Le téléphone passe alors automatiquement sur le module ultra-grand-angle et affiche un petit logo (une fleur) vous indiquant que vous êtes bien en mode macro.

La présence d’un autofocus sur ce module caméra allié à la distance de mise au point minimum de 3 cm permet de prendre des clichés rapprochés avec un bon niveau de détails. Vous ne l’utilisez peut-être pas tous les jours, mais on apprécie sa facilité d’utilisation.

De nuit

Le mode « Vision de nuit » a beaucoup participé à la renommée des Google Pixel en photo. Par défaut, ce mode de prise de vue est réglé sur automatique. Une bonne idée qui permet encore une fois de ne pas avoir à toucher à l’interface pour obtenir un cliché réussi.

Pour illustrer son efficacité, nous avons tout de même pris des photos dans toutes les focales, avec et sans ce mode activé. Comme vous pouvez le voir, le résultat est sans appel. Le niveau de détail est largement supérieur et le bruit numérique est très limité pour des clichés nocturnes. Google a également réussi, grâce à sa puce Tensor G2, à réduire le temps de pause, ce qui permet de prendre rapidement des photos de nuit et ainsi éviter le flou de mouvement lorsque vous capturez une scène à main levée.

Le constat est similaire ci-dessous, à un détail près. Comme vous pouvez le voir, la balance des blancs change complètement à partir du zoom x10. En effet, la présence d’une lumière jaune et d’une lumière blanche sur la même scène semble avoir dérouté le téléphone.

Portraits et Selfies

Le mode portrait, avec le module caméra avant comme arrière, est sans doute notre plus grande déception en photo. Le traitement logiciel appliqué pousse au maximum la netteté, ce qui fait parfois ressortir des détails que l’on ne souhaite pas forcément voir sur un visage.

On constate également au niveau de l’épaule sur la photo ci-dessous que le détourage est loin d’être parfait. Enfin, le flou d’arrière-plan est beaucoup trop linéaire pour être réaliste. Bref, Google nous a habitué à mieux par le passé et l’on espère que ces problèmes seront réglés par une mise à jour logicielle.

Sans mode portrait à gauche, avec à droite.

Sans mode portrait à gauche, avec à droite.

Vidéos

Côté vidéo, le Pixel 7 Pro peut filmer jusqu’en 4K à 60 images par seconde dans toutes les focales, ce qui est très appréciable. La stabilisation fonctionne très bien, la mise au point est efficace et les couleurs sont bien retranscrites.

En revanche, nous avons trouvé les vidéos un peu sous-exposés lorsque le soleil manque, comme vous pouvez le voir ci-dessous. On constate également que du grain apparait assez rapidement à l’image, même en plein jour. Malgré ses qualités indéniables en vidéo, les iPhone gardent une bonne longueur d’avance sur ce point.

 

Autonomie : une grosse journée

Le Google Pixel 7 Pro est en nette progression par rapport au 6 Pro sur le plan de l’autonomie. Nos tests le confirment avec deux heures d’endurance supplémentaire en autonomie polyvalente comme en vidéo. La batterie du 7 Pro étant quasi identique à celle de son prédécesseur, cette amélioration est à mettre sur le compte de la nouvelle puce Tensor G2 et de l’optimisation logicielle d’Android 13.

autonomie et charge google pixel 7 pro
© 01Lab

Bien qu’il ne nous ait jamais lâché avant la fin de la journée, le téléphone est loin d’avoir une endurance folle. Pour avoir cette grosse journée d’autonomie, nous avons gardé la configuration par défaut : l’écran en Full HD+ et le mode « Always-On » de l’écran désactivé. Si vous ne sollicitez pas trop le téléphone, vous pourrez peut-être le pousser jusqu’à une journée et demie, pas plus.

autonomie google pixel 7 pro

Aucune amélioration en revanche du côté de la recharge. En filaire, il n’ira pas au-delà de 30 W, de quoi retrouver 50 % de batterie en 30 minutes. Pour une recharge complète, comptez 1h40, ce qui est très lent en 2022. La recharge sans-fil 23 W et la recharge inversée pour vos accessoires sont aussi de la partie. Détail important : vous ne trouverez aucun chargeur dans la boîte.

Google Pixel 7 Pro 128 Go au meilleur prix Prix de base : 899 €

Voir plus d’offres

Source by [author_name]