Publication:

Onze évêques ou anciens évêques ont fait l’objet de signalements pour des violences sexuales, a announcement, lundi à Lourdes, l’archevêque de Reims, Éric de Moulins-Beaufort, lors d’une conférence de presse de la Conférence des évêques de France .

Onze évêques ou anciens évêques font l’objet d’accusations de violences sexuales devant la justice civile ou celle de l’Église, a declared, Monday 7 November, Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims et president de la Conférence des évêques de France (CEF). They will have to face civil prosecutions or disciplinary proceedings of the Church, as specified by the archbishop.

“Il ya aujourd’hui six cas d’évêques qui ont été mis en cause devant la justice de notre pays ou devant la justice canonique (droit de l’Église, NDLR). Deux autres, qui ne sont plus en fonction, font l the object of investigations today on the part of the justice of our country after the reports made by a bishop and a canonical procedure; a third one made the object of a report to the prosecutor to which there was no response donnée à ce jour et a reçu du Saint-Siège des mesures de restriction de son ministère,” the president of the Conference of Bishops of France emphasized again.

Eric de Moulin-Beaufort in the indica of Cardinal (Jean-Pierre) Ricardo, the ancient woman of Bordeaux, était aussi contreprent. Ce dernier a reconnu une conduite “répréhensible” sur une mineure de 14 ans, il ya 35 ans, a ajouté le president de la CEF, lisant un message de ce dernier.

>> Australian lira : “Pedocriminalité dans l’Église, au moins 216,000 minors victims depuis 1950”

S’ajoute enfin Mgr Michel Santier, sanctioned in 2021 by the authorities of the Vatican for “abus spirituels ayant mené à du voyerisme sur deux hommes majeurs” dans les années 1990 et dont le silence autour de sa sanction a provocée ces dernières semaines une vive colère chez les catholiques et les collectifs de victims.

Sans entrer dans les details, Éric de Moulins-Beaufort insisted “sur la grande diversité des situations, des faits commis ou reprochés”.

The 120 members of the Conférence des évêques de France sont réunis depuis jeudi à Lourdes pour leur assemblée plénière d’automne. Ils ont pour objectif, entre autres, de travailler à des “concrètes” afin d’ameliore la communication et la transparency dans les mesures canoniques (du droit de l’Église) prises à l’encounter de clerks mis en cause dans des affairs sexual violence.

With AFP