Publication:

In front of the elected officials of his party, Silvio Berlusconi s’est vanté d’avoir reçu pour son anniversaire des bouteilles de vodka de la parte du président russe Vladimir Putine avec qui il échangé de “gentilles lettres”. Des déclarations embarrassantes qui ont fait bondir son allidie Giorgia Meloni don’t le parti d’extrême droite Fratelli d’Italia won the last legislative elections.

Claiming his friendship with Vladimir Putin, the former Italian Prime Minister Silvio Berlusconi stole the show on Thursday, October 20, to President Sergio Mattarella, who has begun consultations on the formation of the government that should be led by Giorgia Meloni.

The discussions that Sergio Mattarella is having with the main institutional actors (residents of the chambers, heads of the parliamentary groups…) have been eclipsed by the storm caused by the proposals of Berlusconi, who claimed to have “renewed” with Vladimir Putin and imputed à Kiev la responsabilité de l’vasion de l’Ukraine.

The Forza Italia party is part of the coalition led by Giorgia Meloni, head of Fratelli d’Italia, the right-wing party that won the elections with 26% of votes.

Georgia Maloney voit rouge

Giorgia Meloni responded firmly to the proposals of her allies: Italy made “pleinement partie, et la tête haute,” de l’Europe et de l’Atlantique Alliance et les personnes ne partageant pas cette position “ne poignant pas faire partie du government, même si le prix à payer est de ne pas avoir de gouvernement du tout”.

Silvio Berlusconi, who celebrated his 86th birthday on September 29, spoke in front of his party’s electors and his propos ont fuité: où pour mon anniversaire, Poutine sent me 20 bouteilles de vodka et une très gentille lettre. I replied envoyant des bouteilles de Lambrusco et une très gentille lettre. Il m’a dit que j’étais le premier de ses cinq vrais amis”.

Dans cet enregistrement audio, il semble faire porter la responsabilité de la war au pésident ukrainien Vladimir Zelensky, qui, selon lui, avait “triplé les attaques” contre les republiques séparatistes du Danbass.

Rétropédalage du Cavaliere

Face à ces déclarations qui ont suscité un tollé en Italie et l’embarras au sein même de son party, Silvio Berlusconi a cherché à rectif le tir, précisant dans un communiqué Wednesday evening that sa “personal position et celle de Forza Italia ne s’ écartent pas de celle du gouvernement italien, de l’Union européenne, de l’Alliance atlantic neither sur la crisis en Ukraine nor sur les autres grand sujets de politique internationale”.

He emphasized that “it is impossible to achieve peace if the rights of Ukraine are not adequately protected”.

The initial proposals of Berlusconi go to the meeting of the profession of faith of Giorgia Meloni, résolument atlantiste et favorable au soutien à l’Ukraine, y compris en lui providingsant des arms, ainsi qu’aux sanctions contre Moscou.

Ils font aussi peser de sérieux doutes sur la cohésion du futur gouvernement, qui tangue déjà alors qu’il n’est pas encore nommé. Besides the questions of foreign policy, the leaders of the coalition, which brings together Fratelli d’Italia, Forza Italia and Matteo Salvini’s Antimigrant League, are déchirent sur le partage des portefeuilles ministerials.

Mario Draghi in Brussels

Barring an accident, Giorgia Meloni devrait être rapidement chargée de ex un gouvernement, peut-être dès vendredi après-midi, et prêter oath avec ses ministres ce weekend.

The former president of the European Parliament, Antonio Tajani, a member of Forza Italia, is favored for foreign affairs, and Giancarlo Giorgetti, a member of the Ligue, already ministers in the outgoing government of Mario Draghi, is in charge of the economy.

Mario Draghi, qui se trouve à l’Union européenne et à l’Otan sont les pierres angulaires de notre politique (. ..) et le meilleur moyen pour reinforcer notre poids dans le monde (…) et garantir notre sécurité.”

With AFP

Source by [author_name]