Iranian President Ebrahim Raïssi demanded “guarantees” from the United States that they would not return to a possible agreement on nuclear power in Iran, before his departure to the United Nations in New York.

Favorable à un “bon accord” et à un “acord juste”, en dépit des espoirs qui s’aménuisent côté occidental sur les chances of reinstalling an agreement dating from 2015 sur le nucléaire iranien, M. Raisi a toutefois specified dans un entretien avec une télévision américaine qu’il fallait aussi que cet accord ” dure “. « Il doit durer. Il faut des garanties”, at-il declared, ajoutant ne pas faire confiance aux Américains en raison de leur behavior dans le passé.

Donor guarantees are impossible

L’ancien président méricain Barack Obama avait negocié un accord avec Téhéran aux termes duquel l’Iran acceptait de réduire drastiquementment sa capacité nucleare en échange d’une levée des sanctions économiques. Mais trois ans plus tard, the son of Maison Blanche’s successor, Donald Trump, avait dénoncé l’accord et reimposé des sanctions à l’encontre de l’Iran.

The current pésident Joe Biden s’est montré favorable à une renegociation de l’accord but the Iranian insistence à obtenir des guarantees de la part de l’administration américaine bloque les discussions.

Les Etats-Unis explicient ne pas pouvoir donner de telles garanties, faute de savoir ce que les prochains présidents américains poignant décider en la matière. For the Iranian president, the denunciation of the accord by Donald Trump simply proves that the American promises “make no sense”.

Raisi a exclu toute rencontre avec his American counterpart, who did not express his desire to meet outside the General Assembly of the United Nations.

Source by [author_name]