“Le succès d’Elijah, c’est un peu une revanche pour moi, qui étais plutôt bon à l’école mais qui n’ai pas fait de grandes études, J’ai arrêté avant le bac, même si je l’ai repassé en cours du soir vers 25 ans. Après, j’ai fait un BTS de commerce international correspondence, mais je ne l’ai pas eu. Ça n’a pas marché à l’oral. Peut-être parce que je n’avais pas le look costard-cravate des autres candidates… » raconte Hugo Soubeyrand en smileint.

Passé par le collège et le lycée Fauriel, ce Stéphanois “pure souche”, 36 ans aujourd’hui, s’est donc lanzé très jeune dans la vie active. “J’ai pas mal bossé dans le commerce, sur des marchés de Noël, sur des faires…” Il faut dire que sa maman était elle même commerçante: “Elle a tenu Abigaïl, un magasin d’artisanat et de vêtements indies, pendant quinze ans, au 5 rue Saint-Jean. »

The adventure began in a room of 20 m 2

C’est juste à côté, dans un petit local de 20 m2 qu’Hugo Soubeyrand a ouvert sa prepre boutique en 2012,…

Source by [author_name]