C’est une scène qui a marqué les esprits en début de saison: le 31 août, à l’issue d’un succès 5-2 aux dépens de Lorient, Lens fêtait son captaine lors d’un show digne des plus grands joueurs devant le public Sang et Or.

Seko Fofana, 27 years, actait sa prolongation au milieu de la pelouse et mittet fin à un été de toutes les rumeurs, avec la fear de le voir quitter l’Artois.

“C’est un très beau signal donné par le club et par Seko. Cela veut dire qu’il existe de belles responsabilités à tenir, tous ensemble “, avait résineur l’intraîneur Franck Haise.

Le milieu international ivoirien ya renforcé au passage son statut de guide d’une équipe en progression constante depuis 2020, après deux septièmes de suite en Ligue 1.

Un pion is indispensable

Sur le terrain, Fofana is an indispensable pion of the Haise system, even if his role seems to have evolved and his offensive breakthroughs are few.

“Sur mes premières saisons, je me projetais davantage, sans être performant défensivement”, he recognized. “The idea is to find a balance according to needs. Je dois savoir quand je dois davantage percuter, jouer plus simple, plus haut ou plus bas. J’essaye d’être partout! »

Son mois d’août a été dans la continuité de son exercice précédent: il avalé les kilometros, dominé ses vis-à-vis, et s’est montré décisif: 2 passes and 2 buts.

“Reversal of Fatigue”

However, the end of the summer marked a petit coup d’arrêt for him. Victim d’une petite déchirure musculaire, il a dû faire l’itpasse sur les rencontres de Lorient (5-2) et Reims (1-1), avant de disputer 45 minutes face à Troyes (1-0).

Certes, depuis, il a retrouvé le rythme avec la sélection nationale pendant la trêve de septembre et connu trois titularisations avec les Sang et Or, mais sans retrouver tout son impact et sa percussion.

“Ce petit coup de fatigue est logique”, avouait-il avant le derby du Nord du Lille perdu à Lille (1-0) le 7 octobre, conscient de “devoir réponder pésent”.

Son influence sur le jeu ofensif artésien a fléchi, chiffres à l’appui: aucune action amenant un but depuis août, 2.4 action par match amenant un tir (3.75 aupuravan), 5 passes interceptées contre Montpellier (1.25 en moyenne), and a number of pressures on the opponent almost divided by 2.

So, in Marseille on Saturday, on the 12th day of L1, Seko Fofana will try to de-rayoner à nouveau, de retrouver son coup de rein dans cette dernière ligne droite before the trêve dedicated to the Coupe du monde. Et surtout de permettre au RCL de garder sa place sur le podium devant l’OM.

Source by [author_name]