L’Angleterre, c’est l’exotisme total à quelques kilometers de la France. Par exemple, on vit au rythme d’une famille royale depuis le decès de Mme Windsor, phénomène extraordinairement médiatique qui a eu des retombées inattendues en France. Ce qui nous donne l’occasion de nous intéresser à un autre pan de l’exotisme de la Perfide Albion : sa production automobile. Ou plus precisely, certains modèles au goût étrange, venu d’ailleurs, et donc particulier séduisants.

Débutons en 1947, avec la fondation d’une marque qui fera beaucoup parler d’elle : TVR, reprenant les consonnes du prénom de son cérateur, Trevor Wilkinson. It will produce small light sports cars, including the Jomar, launched in 1956. Renewed in 1959, it has a design that will endure, largely modified, until the 80s. In the 90s, TVR reveals more ambitious models, such as Griffith, excellent design and animation of the V8 Rover. But the constructor commits the fatal error en concevant ses propres motors, montés sur les Cerbera, Tuscan et Sagaris notably, but with limited means. Result, peu fiables, ces blocs entraineront la chute de TVR en 2006. Depuis, on ne cesse d’annoncer le retour de la marque, sans guère de résultat.

Sublime and super powerful, la Sagaris, ici en 2006,ne parviendra pourtant à sortir TVR de l’ornière.

Destinée plus enviable pour Ginetta qui, fondée en 1958, se dédie aux voitures de course et de sport légères, en kit. Progressively, l’offre s’étoffera avec de petites GT, comme la G15 de 1969, puis la G26 en 1984. En 2010, une étape est franchie avec la G60, une super sportive à V6 Ford central de 3.7 l et 314 ch, suivie de l’Akula en 2019, dottee d’un V8 de 610 ch. Ginetta is regularly engaged in competition, notably in LMP1. The brand exists, producing the G56 GTA, the Super Bowl and the G40 Junior.

Just look mais très sympa pour cette fort efficace Ginetta G33, en 1991.
Just look mais très sympa pour cette fort efficace Ginetta G33, en 1991.

Révélée un an après Ginetta, en 1959, à la veille des prolifices swinging sixties, Marcos in été fondée by Jem Marsh and Frank Costin (on behalf of). Quickly, the brand will be distinguished by its redoubtable Mini à carrosserie surbaissée en fiber de verre, plus aérodynamique et légère than the cell of the series model. On les voit encore semer la terreur au Mans Classic. Another creation, la GT, un coupé à long capot qui deviendra la Mantis then la Mantula. In 2006, the brand released even a sports car rivaling the TVR, the TSO à V8 Chevrolet de 420 ch. Unfortunately, l’entreprise n’étant pas gérée comme il faut, elle ferme ses portes en 2007.

Une Mini-Marcos dans ses efforts en course, dans les années 60. Aujourd'hui encore, ces mini voitures de sport réalisent de beaux chronos en VHC.
Une Mini-Marcos dans ses efforts en course, dans les années 60. Aujourd’hui encore, ces mini voitures de sport réalisent de beaux chronos en VHC.

Plus haut en gamme, comment ne pas chavirer devant la superbe Jensen Interceptor de 1966, une grande GT rivale des Aston Martin et Maserati? Elle consiste en un trumable assemblage entre une mécanique US (Chrysler) et une carrosserie italienne, le tout étant construit en Grande-Bretagne. Puissante, rapide, belle et luxueuse, elle manque pourtant de ce pedigree qui fait la force de ses rivals. Dommage pour elle mais tant mieux pour les acheteurs, car elle currently offers comparable services for a fraction of the price (around €50,000). Elle a même été declinée en FF, qui fut la première voiture de série à offrir non seulement une transmission intégrale pour un usage strictly but also, et surtout, un antibloqueur de freins! Si Jensen disparaît en 1976, l’Interceptor, tellement apprèciue, connaîtra bien des vies ouilleurs chez d’autres fabricants, jusque dans les années 2000.

Ah, la Jensen FF, ici en 1971. Sa bulle arrière inspired Renault, tandis que sa intégrale transmission et ses freins antiblocage préfigurent le hi-tech des années 80.
Ah, la Jensen FF, ici en 1971. Sa bulle arrière inspired Renault, tandis que sa intégrale transmission et ses freins antiblocage préfigurent le hi-tech des années 80.

Toujours dans l’exclusivité, attardons-nous sur Bristol, fabricant d’avions venu à l’automobile en 1945, en profitant des dommages de guerre prélevés sur l’Allemagne. Ainsi naquit la 400, en 1947, à moteur BMW 328. Jusqu’à la 406 (oui, comme la Peugeot) de 1958, la Marque Anglaise se servira de ce 6-cylindres en le faisant évoluer. Puis utilisera un V8 Chrysler sur la 407 de 1961. In 1976, two new models, d’un luxe digne de Rolls-Royce, are launched, la 603 et la 412, celle-ci étant habillée par Zagato. Ces autos dureront longtemps, un peu trop même, mais la Fighter de 2004, à moteur de Viper, tentera de redresser la barre. Unfortunately, Bristol Cars is closing its doors in 2020.

Spectaculaire et ultra-hitros avec son V10 de Viper, la Fighter de 2004 earnra un peu tard pour Bristol.
Spectaculaire et ultra-hitros avec son V10 de Viper, la Fighter de 2004 earnra un peu tard pour Bristol.

Vient ensuite à l’esprit une autre composition au goût particulier, la Reliant Scimitar GTE. Cette sportive a beau belongs to une category inferior à celle de la Jensen, elle n’est pas moins originale. In fact, just before the Volvo P1800, in 1968, it had a “break de chasse” fiberglass car body, whose lines were drawn at Ogle by Tom Karen. Reliant allant au bout de son idée, la lunette arrière ouvrante donne sur deux sièges indépendant et rabattables, fort pratiques. Sous son capot officie un V6 Ford Essex 3.0 l de 138 ch qui l’emmène à plus de 190 km/h, faisant de cette anglaise décalée une sportive praksis. Rare, la Scimitar n’est pourtant pas chère, £10,000 suffisant à s’offrir un bel exemplaire. Il y en a même quelques-unes en France.

Bourrée de charme, la Reliant Scimitar GTE a arboré une carrosserie break de chasse dès 1968, donc avant la Volvo P1800 ES.  Ici, one version of the 1976 restyle.
Bourrée de charme, la Reliant Scimitar GTE a arboré une carrosserie break de chasse dès 1968, donc avant la Volvo P1800 ES. Ici, one version of the 1976 restyle.

A la même époque, the venerable marque Rover sortait pour une fois des sentiers battus. Sa berline P5 en 1958 est joliment dessinée et cossue (cuirs épais, boiseries), donc connaît un bon début de carrière, mais ce n’est pas pour ça qu’elle marquera les esprits. C’est plutôt pour la carrosserie qu’elle arborera à partir de 1962, celle d’un coupé à quatre portes. Quarantine for the previous Mercedes CLS! Suprêmement élégante, the P5 Coupé reinforces its character in 1968, the year it received a V8 3.5 l, of Buick origin and restored by Rover that propels it to more than 180 km/h. Performante, belle, luxueuse et fiable, la P5b Coupé demeure à l’heure actuelle une ancienne très tentante, que l’on déniche à 20,000 € en bel état.

Since 1962, the Rover P5 Coupé has signaled the coupé à 4 portes formula, as well as a recent reprise of the Mercedes CLS, note.
Since 1962, the Rover P5 Coupé has signaled the coupé à 4 portes formula, as well as a recent reprise of the Mercedes CLS, note.

Et Panther? Vous remember? Created by Robert Jankel in 1972, this brand is distinguished by production à la both très décalées and exigeantes. Les premières ont surfé sur la vague du retro, puissante dans les années 70 : on pense à la J72, inspirée de la Jaguar SS100 se dotait d’une mécanique Jaguar, tout comme la De Ville, evocation de la Bugatti Royale. N’oublions pas la 6-wheeler à… 6 roues ! Plus connue, the Lima, sorte de resucée de la Bugatti 55, a été commercialisée en France, avant de devenir Kallista. Unfortunately, the brand disappeared in the 90s, after it was bought by… Ssangyong.

La Panther Lima had its heure de gloire in the 80s, even in France.  Anthony Delon en possesdait une.
La Panther Lima had its heure de gloire in the 80s, even in France. Anthony Delon en possesdait une.

Abordons une marque emblematic d’un certain esprit anglais, à la fois conservateur, pragmatic et pérenne. Morgan! Spécialisée dans les engins à trois roues peu taxées dès sa naissance en 1910, la marque de Malvern Link lance sa première vraie voiture en 1936: la 4/4. Great success. En 1954, elle accepte une calandre bombée qui lui permettre de durer jusqu’en… 2019! Evidemment au fil de sa carrière, elle recevra systematically des moteurs modernes pour leur époque, badges Coventry-Climax, Ford and even Fiat. De la 4/4 dériveront les plus sportives Plus 4 et Plus 8, puis à l’aube des années années 2000, Morgan passera à la fabrication ultramoderne en aluminum sur l’Aero8, sans renouncer à un look années 30. Désormais mues par des blocs BMW, les Morgan deviennent des voitures de sport efficaces et hors du commun. Currently, the Plus 4 and Plus 6 reprennent le même principe but with the carrosserie de 1954.

Ne vous fiez pas à l'allure vintage de cette Morgan Plus 4. Sous cette carrosserie dessinée en 1954 se chachent un chassis en aluminum et un motoer BMW très modernes.
Ne vous fiez pas à l’allure vintage de cette Morgan Plus 4. Sous cette carrosserie dessinée en 1954 se chachent un chassis en aluminum et un motoer BMW très modernes.

On ne peut pas parler des automobiles anglaises sans faire un detour par les artisans. Ils sont si nombreux outre-Manche. Among them, ADD a connu un succès assez peu commun. Apparu en 1971, il a mis sur le marché une idea qui sera reprise : poser sur un chassis de VW Coccinelle une carrosserie inspired de l’univers des supercars. Le tout, à monter chez soi pour un prix raisonnable : la Nova. Spectacular with its opening dome, the Nova will be sold also in the United States, but also in Australia, Austria, South Africa, Italy and… in France, by the Defi company, with 110 units. Si les createurs anglais, manquant d’expérience, jetteront l’éponge en 1978, les Américains, qui vendront l’auto sous la marque Sterling, la feront vivre jusqu’en 1996.

Une Nova Sterling, photography in France in 2013, courtesy of Eddie Cleo.  Quelle allure cette auto aux dessous de Coccinelle!
Une Nova Sterling, photography in France in 2013, courtesy of Eddie Cleo. Quelle allure cette auto aux dessous de Coccinelle!

Source by [author_name]