Publication:

Chokri Shafrood and Mohammed Ghraib denounce the criminal case for exclusion from the process of attention in Nice, the accusation of the appeal of the sentence, the announcement of the national anti-terrorist court.

Les deux hommes condamné à dixhuit années de réclusion criminelle au procès de l’attentat de Nice ont fait du verdict de la cour d’assises spéciale de Paris, a indicé on Monday, December 26 à l’AFP le parquet national antiterroriste (Pnat ).

At the end of more than three months of hearing, Chokri Chafroud and Mohamed Ghraieb were found guilty on December 13 of the Association of Criminal Terrorists for their involvement in the truck-bélier attack, which left 86 dead and 450 injured. July 14, 2016 at the English Promenade.

The attacker, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, was killed by the police at the end of the course of the murder. Les six autres actes, condamnés à des peines de deux à douze ans de prison, ont décidé de ne pas faire appel du verdict. “Seuls Chokri Chafroud et Mohamed Ghraieb ont interjeté appel de la decision rendue par la cour d’assises”, a indicated le Pnat.

Au-delà des réquisitions du parket

En condamnant ces deux hommes à dixhuit années de réclusion, la cour était allée au-delà des réquisitions du parquet antiterroriste, qui avait réclamé quinze années de prison à leur encontre. “La gravity des faits commis par Mohamed Ghraieb et Chokri Chafroud est tout à fait exceptionnelle”, avait estimate la cour d’assises spéciale de Paris.

Dans ses motivations, elle avait relevé “une convergence ideologique” entre Mohamed Ghraieb, un Franco-Tunisien de 47 ans, et l’auteur de l’attentat et avait notably pointed la somme de 2,000 euros qu’il lui avait remise la veille de l’attentat pour lui racheter une voiture.

According to the court, Mohamed Ghraieb “savait qu’en remettant cette somme en méraire à une personne radicalisée, qui tenait également un discours de haine, soutenait les auteurs d’attentats et qui s’était donné les moyens logistiques d’un passage à l “a violent act that contributes to the preparation of a terrorist act.”

La cour avait par ailleurs fait de Chokri Chafroud, a 43-year-old Tunisian citizen, “un veritable inspirer of the attack non pas dans les mobiles religieux ou idéologiques de son action mais dans le choix de son mode opératoire”.

It was notably founded on the messages exchanged on Facebook with Mohamed Lahouaiej Bouhlel, where Chokri Chafroud suggested to his friend to use “a truck as a weapon of destruction”.

With AFP