Guillermo del Toro is featured in the new horror series Cabinet of Curiosities. Une série d’anthologies Netflix dont les premiers avis sont tombés.

Guillermo del Toro est un grand réalisateur et ses derniers travaux ont toujours plus appoyed cette affirmation. En 2022, on l’a croisé une fois au cinéma avec l’excellent Nightmare alley et à deux reprises sur Netflix. Le 9 décembre, ce sera l’occasion pour le réalisateur de nous montrer si son talent restera intact dans son Pinocchio en stop-motion, lui que l’on a surtout connu pour ses fantastiques prises de vues réelles (dans tous les sens du terme).

Son deuxième projet pour la platforme n’est autre qu’une série d’anthologies où il presente huit récits horrifiques réalisés par des cinéastes de films de genre de talent avec des actors tout aussi talentedueux. Comptez derrière la caméra Catherine Hardwicke (Darkness… un film d’orreur dans un sens), Keith Thomas (Vigil), Guillermo Navarro (chef-operator de Hellboy you Pan’s Labyrinth), David Prior (An empty man), Diarrhea Kosmatos (Mandy), Ana Lily Amirpour (A girl walks home alone at night, A bad party), Vincenzo Natali (Cube) and Jennifer Kent (Mr. Babadook, Nightingale). Une belle bande qui promet de sacrées frousses et justement les premiers avis sont là. Revue de presse.

“Cachons-nous, les premiers avis vont nous tomber dessus!”

“Del Toro succeeded in creating an impressive and coherent anthology of technology. The list of talents exposed is incredible, and this is reflected in the quality of the series. If the series is visually impressive, its commitment in favor of thematic unity makes Le Cabinet de curiosités ressemble davantage à une berceuse paisante, avec un certain degré de previsibilité. La qualité de l’exécution ne faiblit jamais, mais il est difficile de ne pas souhaiter des styles plus variés, comme The Viewing de Cosmatos. Dans l’ ensemble, il ne s’agit pas d’histoires qui vous empêcheront de dormir, mais plutôt d’introspections tranquilles qui s’intéressent aux horreurs cosmic ou existentialelles.” Bloody disgusting

“L’attention portée aux détails, qu’il s’agisse d’ambiances sonores palpitantes évoquant des tombes creusées ou d’espaces méticuleusement mis en scène qui sont vraiment obsédants, élève ces courts récits d’horreur terrifiants.” AV Club

“Grâce à des idées intéressantes, des images obsédantes et des performances memorable, ces huit films sont une friandise d’Halloween dont vous voudrez certainly profiter davantage.” Radio Times

Le Cabinet de curiosités de Guillermo Del Toro : Andrew Lincoln“May You Live Without Zombies: Day 1454…”

“Le Cabinet de curiosités ressemble à une fête foraine hauntedée, because its eight short films, each directed by a different director, reflect an eclectic range of tones and sensibilities.” SMagazine lant

“Comme toute anthologie d’horreur, Le Cabinet de curiosités est far d’être parfait. La série donne autant l’impression d’être un véhicule d’effroi que celle d’un maître qui se frotte à son art élevant et célébrant les créateurs qu’il aime – leur donnant les tools et la liberté de se lancer, de prendre des risques et de faire les choses comme ils l’entendraient.” Investigation

“La beauté d’une Anthologie d’horreur, c’est que même si une histoire ne rassasie pas votre soif de frayeur, vous êtes sûr de trouver quelque chose d’autre plus loin. Et c’est cette approche qui fait le charme du Cabinet de curiosités de Guillermo del Toro. Alors que les jours raccourissent et que l’obscurité envahit nous more en plus tôt, Le Cabinet de curiosités de Guillermo del Toro est ideal pour la saison des frayeurs. Dim the lights, light some candles et préparez-vous à avoir peur”. Slash film

Le Cabinet de curiosités de Guillermo Del Toro : Photo by Kate Micucci“Pas si mal cette affaire!”

“Le Cabinet de curiosités est beau et terrifying, c’est l’étoffe dont sont faits les cauchemars et c’est pourquoi il brille autant. Avec huit épisodes géniaux, Guillermo del Toro a rassemblé des histoires fantastiques qui n’explorent never two times la même chose”. But why Tho?

“La nature d’une série d’anthologies signifie que vous ne serez probably pas saisi par chaque épisode de Le Cabinet de curiosités. Cela dit, la variété des histoires, combinée à des speciale effets premier ordre et à l’immersion du talent qui a donné vie à chaque conte, signifie qu’il devrait y avoir quelque chose à aller chercher pour tous les amateurs de dark fantasy et d’horreur. Espérons que cette série deviendra une tradition annuelle de Netflix.” Pfangirl

“Alors oui, Le Cabinet de curiosités est certainly une série qui plaira aux amatures de l’œuvre de del Toro. Mais il s’étend également au-delà de ces horizons avec une collection de point de vue très différences sur l’horreur. This is what I imagine en me promenament dans Bleak House : un aperçu de l’esprit de del Toro à travers les œuvres qui l’inspirent.” Edge

Le Cabinet de curiosités de Guillermo Del Toro : Tim Blake Nelson, Sebastien RocheQuand tu dois choisir ton préférence

À première vue, le dispositif anthologique will permit donc à la série de proposer an array of horrible propositions relatively distant les unes des autres pour former un tout coherent ideal pour Halloween. Si les métrages ne sont pas tous égaux (sans grande suprise for ce genre de séries), les critiques sont persuadés que chacun y trouvera son compte dans une histoire ou deux, au moins.

A program qu’il serait a priori bon de diviser en prenant ses segments séparement et non pas comme un ensemble où mettre de côté les short-métrages les plus indigestes et ne garder que les plus savoureux serait judicieux. Il y en aura donc pour tous les goûts dans cette production portée by Andrew Lincoln, Rupert Grint, Eric Andre, Tim Blake Nelson or Sophie Boutella.

Pour savoir quelles sont les plus belles réussites du lot, la diffusion sur Netflix sera étalée sur quatre jours, du mardi 25 octobre au vendredi 28 octobre, à raison de deux épisodes par jour.

Source by [author_name]