Dévoilée à la eve de Noël, une provision de la nouvelle réforme de l’assurance chômage –une réduction de la durée d’indemnisation de 40% si le chômage passe sous les 6%– suscitat lundi la colère des syndicats.

On the form, “ce n’est pas acceptable de faire une annonce le 23 décembre sans échanges et sans contraction.” C’est vraiment de très mauvais goût,” lamented Cyril Chabanier (CFTC) to BFM Business.

Sur le fond, “il s’agit de considerar que toute personne au chômage l’est un peu par sa faute (…). C’est une idéologique position, de l’ordre de la punishment collective, c’est inadmissible,” denounced François Hameril (CFE-CGC) on France Inter.

Un décret modifié sans contraction

The Ministère du Travail sent a message on Friday afternoon to social partners about the draft decree putting this reform into effect.

Comme announcement fin novembre, ce texte prévoit une baisse de la durée d’indemnisation pour tous les demandeurs d’emploi opening des droits à l’assurance chômage à partir du 1e February in the metropolis.

Mais, fait nouveau, il envisage aussi qu’avec un taux de chômage sous les 6% (il est actuellement à 7.3%), la durée d’indemnisation soit réduite de 40% et non de 25%. La fiche de présentation du décret précis que “les conditions d’application de cette disposition sont renvoyées à un décret en Conseil d’État pris après concertation” avec les partenaires sociaux.

In presenting the reform this autumn, the Minister of Labor Olivier Dussopt has raised the possibility of hardening in case of unemployment inférieur à “5%”, soit le niveau auquel we can talk about “plein emploi”.