Avec une année marquée par la guerre en Ukraine et un hiver sous la menace d’une crise énergétique en Europe, difficile de se souvenir des bonnes nouvelles qui ont égayé l’actualité en 2022. Et pourtant il y en a eu ! France 24 revient sur douze d’entre elles.

Après les “années Covid” en 2020 et 2021, certains attendaient 2022 avec l’espoir d’un avenir meilleur. Leur optimisme a cependant été douché quelques semaines plus tard face à l’invasion russe de l’Ukraine. Puis, au fil des mois, par la crainte de pénuries alimentaires, des catastrophes climatiques à répétition ou encore la remise en cause du droit à l’avortement aux États-Unis. Mais, entre progrès scientifiques et droits humains, quelques bonnes nouvelles sont tout de même venues éclaircir l’actualité mondiale. France 24 a sélectionné quelques-unes de ces informations qui vous ont peut-être échappé.

  • Des traitements prometteurs pour la maladie d’Alzheimerla maladie du sommeil et le sida

L’IRM d’un cerveau en bonne santé (à gauche) et celle d’un cerveau atteint de la maladie d’Alzheimer (à droite). © Dr. Timothy Rittman, University of Cambridge, AFP

Un espoir immense pour les 55,2 millions de personnes atteintes de démences dans le monde, notamment pour celles touchées par la maladie d’Alzheimer. Les résultats d’une étude clinique avancée ont été publiés fin novembre dans la revue de référence The New England Journal of Medicine avec des résultats prometteurs : un médicament, le lecanemab, aurait permis de réduire le déclin cognitif des patients traités de 27 %. Malheureusement, le médicament apporterait aussi de nombreux effets indésirables, parfois graves. Des essais cliniques plus longs sont donc nécessaires pour s’assurer que les bénéfices du traitements l’emportent sur les risques. 

Un autre médicament, l’acoziborole, élaboré notamment par le français Sanofi, pourrait quant à lui permettre d’éradiquer la maladie du sommeil d’ici 2030, selon la revue médicale The Lancet. Cette maladie parasitaire, aussi dite de la mouche tsé-tsé, menace en permanence 60 millions de personnes en Afrique. Jusqu’ici, tous les traitements existants nécessitaient une hospitalisation. L’acoziborole, lui, se présente comme un simple comprimé, bien plus facile à diffuser auprès de la population. 

Autre bonne nouvelle dans le domaine médical : une troisième personne, la première femme, a pu guérir du sida grâce à un traitement innovant consistant à greffer des cellules-souches issues de sang de cordon ombilical, ont annoncé des scientifiques en février. N’oublions pas non plus les espoirs suscités par les vaccins à ARN messager, développés contre le Covid-19, dans la lutte contre le cancer. Une équipe américaine a réussi à en mettre un au point, avec de très bons résultats sur des souris.

  • Tigres, loups gris… des espèces quasi disparues font leur retour 

Un tigre photographié au Nepal, en juillet 2022.
Un tigre photographié au Nepal, en juillet 2022. Prakash Mathema, AFP

On parle souvent de la disparition des espèces, liée à la crise de la biodiversité, mais, en 2022, des scientifiques ont aussi pu observer le phénomène inverse, avec des espèces en voie d’extinction qui renaissent. 

Cinquante ans après avoir perdu sa trace, un léopard d’Anatolie a ainsi officiellement été identifié en Turquie au printemps. Les tigres sauvages, quant à eux, sont finalement 40 % plus nombreux dans le monde qu’on ne le pensait et leur population semble augmenter, annonçait l’Union internationale pour la conservation de la nature en juillet. Même constat pour les loups gris. En France, leur nombre est passé à 921 contre 783 en 2021, d’après le décompte de l’Office français de la biodiversité. Une excellente nouvelle alors qu’on estime que les populations de vertébrés ont chuté de 69 % en moyenne en moins de 50 ans, avec des conséquences dramatiques pour la planète.

En ce sens, le dénouement de la COP15 biodiversité qui s’est tenu à Montréal en décembre est à saluer : les pays du monde entier ont conclu un accord historique pour enrayer la destruction de la biodiversité. Ce “pacte de paix avec la nature” prévoit une feuille de route visant notamment à protéger 30 % de la planète d’ici 2030 et à débloquer 30 milliards de dollars d’aide annuelle à la conservation pour les pays en développement.

  • Les États accentuent leurs efforts pour lutter contre la déforestation

Des oiseaux volent au dessus d'un projet de reforestation de mangroves, en Égypte, le 16 septembre 2022.
Des oiseaux volent au dessus d’un projet de reforestation de mangroves, en Égypte, le 16 septembre 2022. Khaled Desouki, AFP

Plusieurs nouvelles peuvent aussi rassurer quant à la protection des forêts, milieux d’une importance capitale dans la lutte contre le dérèglement climatique. Parmi elles, la réélection de Luiz Inacio Lula da Silva à la tête du Brésil. Dès son retour au pouvoir, il a promis de mettre fin à la déforestation de la forêt amazonienne mise à mal par son prédécesseur Jair Bolsonaro. “Il n’y a pas de sécurité climatique pour le monde sans une Amazonie protégée. Nous ferons tout ce qu’il faut pour que la déforestation et la dégradation soient nulles”, a-t-il assuré lors d’un discours le 16 novembre à la COP27. 

De leur côté, les États membres de l’Union européenne ont conclu le 6 décembre un accord historique visant à interdire l’importation de produits contribuant à la déforestation. “C’est vraiment un accord historique ! Par cette décision, l’UE devient le premier bloc commercial à adopter une loi qui agit sur la déforestation mondiale. Or, la conversion des terres est la première cause de perte de biodiversité dans le monde”, saluait auprès de France 24 Véronique Andrieux, directrice générale du WWF France.

  • La peine de mort continue de reculer dans le monde

Des pin's sur lesquels on peut lire des slogans contre la peine de mort lors d'une veillée contre la peine capitale devant la Cour suprême des États-Unis, le 29 juin 2021 à Washington DC.
Des pin’s sur lesquels on peut lire des slogans contre la peine de mort lors d’une veillée contre la peine capitale devant la Cour suprême des États-Unis, le 29 juin 2021 à Washington DC. Alex Wong, Getty Images via AFP

En 2022, trois nouveaux pays, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, la République centrafricaine et la Guinée équatoriale, ont adopté une loi abolissant la peine de mort pour tous les crimes. Selon la Coalition mondiale contre la peine de mort, réseau collectif militant pour l’abolition, 111 pays ont désormais entièrement abandonné cette pratique. Tout récemment, le 24 décembre, c’est au tour de la Zambie d’avoir aboli également cette pratique.

  • Plusieurs victoires pour les droits LGBTQI+ dans le monde

Des danseurs se produisent avec des drapeaux arc-en-ciel à l'hôtel Gran Muthu Rainbow à Guillermo Key, à Cuba, le 27 novembre 2021.
Des danseurs se produisent avec des drapeaux arc-en-ciel à l’hôtel Gran Muthu Rainbow à Guillermo Key, à Cuba, le 27 novembre 2021. Yamil Lage, AFP

Lors d’un référendum organisé fin septembre, les Cubains ont voté à une écrasante majorité, 67 %, en faveur de la légalisation du mariage homosexuel et de l’adoption pour les couples de même sexe, faisant de Cuba le premier pays communiste à les autoriser. La loi est entrée en vigueur seulement deux jours plus tard et les premières unions ont déjà eu lieu.

Au Japon, Tokyo a instauré un système de “certificats de partenariat” permettant aux couples homosexuels d’être traités de la même manière que les couples hétérosexuels mariés pour toutes les questions liées au logement ou à la protection sociale. Ces certificats existaient déjà dans d’autres préfectures du pays mais en ajoutant la capitale, 60 % de la population peut désormais en bénéficier. Cette mesure a été saluée par les militants LGBTQI+ comme une avancée dans le seul pays du G7 qui n’autorise pas le mariage entre personnes de même sexe.

Le parlement de Singapour a, de son côté, abrogé une loi datant de l’époque coloniale britannique qui criminalisait les relations sexuelles entre hommes. Même si elle n’était pas activement appliquée, elle faisant encourir une peine pouvant aller jusqu’à deux ans d’emprisonnement.

  • Francia Marquez devient la première afro-colombienne vice-présidente de la Colombie

La vice-présidente de la Colombie, Francia Marquez, lors d'une cérémonie officielle à Bogota, le 19 août 2022.
La vice-présidente de la Colombie, Francia Marquez, lors d’une cérémonie officielle à Bogota, le 19 août 2022. Daniel Munoz, AFP

En Colombie, Gustavo Petro est devenu le premier président de gauche de l’histoire du pays. À ses côtés, Francia Marquez est, quant à elle, devenue la première femme afro-descendante et écoféministe à occuper le poste de vice-présidente. Une bonne nouvelle pour la défense de l’environnement et des droits humains dans le pays. “Nous allons, nous, les femmes, éradiquer le patriarcat de notre pays […] Nous allons lutter pour les droits des LGBTQI+, pour les droits de notre terre mère, pour la biodiversité”, a déclaré cette militante et avocate de 41 ans le soir de sa victoire, le 20 juin, appelant en parallèle à “éradiquer le racisme structurel”. 

  • L’Écosse rend les protections périodiques disponibles gratuitement

Depuis le 15 août, des protections hygiéniques sont disponibles gratuitement en Écosse
Depuis le 15 août, des protections hygiéniques sont disponibles gratuitement en Écosse Salim Dawood, AFP

Depuis le 15 août, des protections hygiéniques sont disponibles gratuitement en Écosse, pour toutes les femmes, grâce à l’entrée en vigueur d’une loi contre la précarité menstruelle – une première dans le monde. Le gouvernement écossais, pionnier en la matière, proposait déjà depuis 2018 des serviettes périodiques et tampons dans les écoles et universités. Désormais, ces produits seront aussi à disposition dans tous les lieux publics, notamment les bibliothèques, les piscines, les gymnases publics ou encore dans les centres communautaires. Une application pour téléphone mobile, PickupMyPeriod, a d’ailleurs été lancée afin de trouver les points de distribution les plus proches.

  • Aux États-Unis, le monde du football accorde l’égalité salariale entre hommes et femmes

La capitaine américaine Megan Rapinoe célèbre la médaille de bronze aux JO de Tokyo.
La capitaine américaine Megan Rapinoe célèbre la médaille de bronze aux JO de Tokyo. Tiziana Fabi, AFP

À travail égal, salaire égal. En mai, la fédération américaine de football a annoncé avoir ratifié un accord garantissant l’égalité salariale pour ses joueurs et ses joueuses en sélections. Un accord inédit dans le monde du football et l’aboutissement d’un long combat pour les joueuses américaines qui, emmenées par les stars Alex Morgan et Megan Rapinoe, avaient engagé des poursuites juridiques sur le sujet.    

Concrètement, les salaires entre les équipes féminines et masculines sont désormais identiques, que ce soit pour les matches amicaux ou en compétition. Idem pour les primes, y compris celles versées par la Fifa pour les participations aux Coupes du monde. Pour ce qui est des revenus “commerciaux”, notamment ceux liés à la diffusion des matches ou aux partenariats, ils sont maintenant aussi partagés à égalité entre les deux équipes. “C’est véritablement un moment historique. Ces accords changent ce sport pour toujours ici aux États-Unis, et ils ont le potentiel de changer ce sport à travers le monde”, a salué la présidente de U.S. Soccer, Cindy Parlow Cone. 

  • Le télescope James-Webb offre des clichés de parties inconnues de l’univers

Cette première image du télescope James-Webb, révélée lundi 11 juillet, montre "l’amas de galaxies SMACS 0723 tel qu’il existait il y a 4,6 milliards d’années", selon la Nasa.
Cette première image du télescope James-Webb, révélée lundi 11 juillet, montre “l’amas de galaxies SMACS 0723 tel qu’il existait il y a 4,6 milliards d’années”, selon la Nasa. via Reuters – Nasa

Le 11 juillet, six mois après son lancement en orbite, le télescope spatial James-Webb délivrait sa première image en couleurs, un somptueux cliché montrant des galaxies formées peu après le Big Bang, il y a plus de 13 milliards d’années – “l’image infrarouge la plus profonde et la plus claire jamais prise de l’univers jusqu’ici”, saluait la Nasa. 

Nébuleuses, exoplanètes, amas de galaxies… Depuis, ce “téléscope du siècle”, le plus puissant jamais envoyé dans l’espace, a offert de nombreuses images inédites de zones jusque là méconnues voire inconnues de l’univers. De quoi espérer, dans les années à venir, des avancées spectaculaires en astronomie. 

  • La fusion nucléaire, une “percée scientifique majeure”, porteuse d’espoir pour la planète

Une représentation de la capsule de carburant utilisée au laboratoire Lawrence Livermore pour obtenir la fusion nucléaire.
Une représentation de la capsule de carburant utilisée au laboratoire Lawrence Livermore pour obtenir la fusion nucléaire. AP

Les États-Unis ont annoncé mi-décembre avoir, pour la première fois, obtenu un “gain net d’énergie” lors d’une expérience de fusion nucléaire. Une étape majeure, selon les scientifiques à l’origine de cette prouesse, pour démontrer la viabilité de cette technologie qui, selon eux, pourrait offrir une énergie du futur propre, infinie, et peu chère. Cependant, il faudra attendre encore longtemps avant le développement commercial de la fusion nucléaire tant les obstacles restent nombreux. 

>> À lire aussi : Fusion nucléaire : le “gain net d’énergie”, une étape “historique” qui vient d’être franchie ?

  • L’Allemagne mise sur les mobilités douces

Un homme monte dans un train à Dortmund, en Allemagne, le 1er juin 2022, premier jour de l'expérimentation d'un ticket à 9 euros.
Un homme monte dans un train à Dortmund, en Allemagne, le 1er juin 2022, premier jour de l’expérimentation d’un ticket à 9 euros. Ina Fassbender, AFP

La voiture au garage. Autre bonne nouvelle dans la lutte contre le dérèglement climatique : 2022 a été marquée par plusieurs expérimentations visant à favoriser les mobilités douces. Parmi elles, l’Allemagne a proposé pendant trois mois cet été un passe à 9 euros pour emprunter l’ensemble de ses trains régionaux et transports municipaux. Malgré quelques couacs, notamment des trains bondés, l’opération est considérée comme un succès.  

Au total, plus de 52 millions de tickets ont été vendus à l’unité auxquels s’ajoutent plus de 10 millions d’abonnements. “Près de 1,8 million de tonnes de CO2 ont ainsi été économisées”, selon la Fédération des entreprises de transports. Forts de cette expérience, les ministres des Transports des seize régions allemandes ont annoncé mi-octobre la mise en place d’un ticket unique dès le 1er janvier 2023, à 49 € par mois.

  • Cocorico ! Des personnalités françaises à l’honneur

La spationaute française Sophie Adenot, le 23 novembre 2022, à l'Agence spatiale européenne, à Paris.
La spationaute française Sophie Adenot, le 23 novembre 2022, à l’Agence spatiale européenne, à Paris. Benoît Tissier, Reuters

Même si les Bleus n’ont pas réussi à remporter une troisième Coupe du monde de football, d’autres Français ont réussi à se distinguer en 2022. À 37 ans, Hugo Duminil-Copin a ainsi reçu la médaille Fields, la plus haute distinction en mathématiques, le 5 juillet dernier, pour ses travaux sur les “transitions de phase”. Il s’agit de “changements drastiques de comportement de la matière”, expliquait-il dans une interview à France 24. La France reste le deuxième pays le plus riche en médaillés Fields, derrière les États-Unis.

Le 6 octobre, l’auteure française Annie Ernaux, 82 ans, est quant à elle devenue la première femme française à recevoir le prix Nobel de littérature. L’écrivaine , auteure de “La Place” et de “L’événement”, a été récompensée pour “le courage et l’acuité clinique avec laquelle elle découvre les racines, les éloignements et les contraintes collectives de la mémoire personnelle”, a expliqué le jury Nobel.

Enfin, on connaît désormais le nom du successeur de Thomas Pesquet. Et ce sera une femme française : Sophie Adenot. À 40 ans, cette pilote d’hélicoptère de l’armée de l’air a été désignée par l’Agence spatiale européenne pour devenir la deuxième femme astronaute française de l’Histoire. “J’en rêvais quand j’étais petite fille”, a-t-elle réagi auprès de France 24, peu après l’annonce de sa nomination le 23 novembre. Elle suit ainsi les traces de l’une de ses idoles, Claudie Haigneré, qui est devenue la première Française à aller dans l’espace en 1996.