Pearl Harbor started at 21:05 on W9.

Culte pour les uns, nauséabond pour les autres, Pearl Harbor est un film étrange dans la career de Michael Bay. Retour sur un Titanic– how exciting.

Quand on aime d’amour un cinéaste, il peut être difficile de reconnaire les erreurs de sa filmographie. Et bien que d’aucuns diraient que la carrière de Michael Bay est percluse de films aussi ratés que bourrins, l’auteur de ces lignes dédie nouvelles son existance à la réhabilitation d’un des auteurs les plus extrêmes et influents du Hollywood contemporain.

Oubliez ses collections excessives d’explosions, oubliez sa gestion relative du rythme ou son humor balourd, le maître du blockbuster est bien plus que cela. Pour autant, s’il ya bien the main point in the artist’s filmographyc’est sans nul doute Pearl Harborprojet pharaonique dont l’échec critique (et public, au vu de ses enormes moyens mis en œuvre) a mené le cinéaste à être réduit à un bête pyrotechnicien.

Ce qui est embêtant, c’est qu’en soi, Pearl Harbor est bien l’un des films les moins réussisses de Bay, un four-tout contradictoire monté pour de mauvaises raisons, mais où le pire côtoie également le meilleur du implementer. Difficile d’ailleurs de rejeter en bloc la thing quand on sait à quel point ce feature film a méné Michael Bay à une forme d’introspection et de reflection sur sa mise en scène, qui l’a mené plus tard à certains des sommets de sa career. En bref, pourquoi Pearl Harbor est une oeuvre fascinating pour ses paradoxes?

Save qui peut

Michael Betta

After years of training alongside David Fincher and other young talents in the Propaganda agency (one of the most important clip and pub companies of the 80s and 90s), Michael Bay was spotted by producer Nabab. Jerry Bruckheimer, qui avec son comparse Don Simpson confient au jeune réalisateur le projet Bad guys. Fort du success de ce Buddy Movie revitalisé, Bruckheimer perçoit en Bay un nouveau poulaindont l’œil aguisé se montre parfait pour construire des planiques et des effets de style clippesques, comme le producer en rêve depuis les exploits de Tony Scott (Top Gun, Jours de tonnere…).

Result, Bay connaît une montée en grade rapide, épaulée par les cartons au box-office de Rock others Armageddon, quand bien même sa vision explosive du spectacle accroît une certaine haine de la critique à son égard. Mais au même moment, Jerry Bruckheimer feels pusheder des ailes, en voyant que les réalisateurs de blockbusters beginnment à recevoir une recognition nouvelle. In 1997 and 1998, James Cameron and Steven Spielberg were adults and Academy Award winners. Titanic others Il faut sauver le soldier Ryan. Il n’en faudra pas plus pour que le producer decides to mount lui même un projet de la sorte.

Source by [author_name]