Cette édition a offert aux acteurs du FAST (broadcast television with free advertising) une tribune médiatique et business qui a permis d’en savoir un peu plus sur l’économie des chaînes FAST. Le marché américain est très actif et les studios se sont tous positionnés sur ce nouveau marché en exploitant au mieux leur catalog. Pluto (Paramount Global), Xumo (Comcast), Tubi (Fox), Peacock (NBCU), The Roku Channel (RokuTM), Freevee (Amazon) and Samsung TV+ (Samsung) lot of FAST service fonts de référence qui contributor activement à développer le Marches. According to VIP+ de Variety, ces platformes n’ont même plus besoin de piocher dans leur fond de catalog pour créer de nouvelle chaînes tant les propositions sont nombreuses. Et selon le magazine de référence, ce n’est pas prêt de s’arréter puisque les chaînes FAST should continue to deploy to reach 6.1 milliards de recettes en 2025.

Le marché FAST séduit les téléspectateurs qui accèdent à de nouvelles chaînes gratuites, mais ce n’est pas sans poser de reales d’arbitrage pour les éditeurs de chaînes. En effet ces derniers sont congon à un double problem: lorsque’ils ont des chaînes traditionalelles payantes, ils mostoritairement leurs revenue des abonnements (directement ou indirectement via des distributors), mais ils supportent des costs de transport et de diffusion importantes, parfois en millions of dollars. Avec une chaîne FAST les costes de distribution sont très faibles – inférieurs à 50,000 dollars per nomination, mais les revenus publicitaires aleatoryes en fonction des territoires. In addition, the arbitrage between a pay chain and a FAST chain can be complicated depending on the situation of the chain on each territory where it is distributed. Mais en voyant l’engouement des grands producteurs durant le MIPCOM, ces arbitrages ne semblent pas les effrayer, ces derniers cherchant à maximiser les recettes de leurs programs avant tout.

Le MIPCOM allowed me to put in evidence that the market of FAST channels, apart from those that are self-distributing like Pluto TV, or TF1 with Stream, saw the emergence of aggregates (Amagi, Wurl, Ottera, SoFAST, GoseeTV) that are sont spécialisés dans l’édition et la distribution des chaînes FAST. Ils ont été les stars du MIPCOM car pour la première fois, ils étaiten tous au même endroit pour proposer leurs listes de chaînes, soit declination de chaînes existantes, soit creation de chaînes à partir de catalogs de programs detenées par des ayants droit. They have profited to present their technical operation and their economic model.

Mais à vrai dire, on comprend que le marché n’est pas encore complètement structured: de nombreuses chaînes sont en anglais ou en langue locale, sans doublage et sans sous-titres, ce qui limite forcement leur potential en dehors du Royaume-Uni; le modèle économique varies from one agrégateur à l’autre, le plus souvent baso sur le partage de recettes. Un partage de recettes qui s’appie sur les techniques de vente publicitaire les more modernes (programmatic), mais très souvent opaque pour de nombreux acteurs du marché qui ne sont pas habitués à ces modes de commercialization. Alors que le CPM peut dépasser 40 dollars aux Etats-Unis, 20 livres en Grande-Bretagne, il est inférieur à 15 euros en France, ce qui pénalise potencialement des éditeurs de chaînes FAST qui auraitan des costes de mise en œuvre conséquents. Avec un besoin de transparency renforcé sur les indicators clés: le taux remplissage des écrans, le type d’annonceurs qui investissent sur ces chaînes, le nombre d’impressions, la parte de marche des chaînes dans leurs universifs puisque pour l’instant aucune mesure de l’audience n’est en place pour ces nouveaux canaux de distribution.

Alors qu’on compte plus de chaînes FAST en France, se pose maintenant une crucial question: est-ce que toutes ces chaînes poignant coexister les unes à côté des autres, sachant qu’elle sont de qualité différente in termes de contenus et donc de potential d’audience et al de recettes publicitaires très variable. Cependant, les projections de recettes publicitaires de ce marché sont telles qu’on va assister à la mise en ligne de plusieurs dizaines de chaînes dans les prochaines mois. De quoi provocare la curiosité du public pour des programs gratuits.

Source by [author_name]