Publication: Modification:

La Nasa va tenter de faire ce que la science-fiction envisage depuis longtemps : dévier pour la première fois la traectoire d’un astéroïde en faisant sécraser un vaisseau à sa surface. Un test de “défense planetaire”, qui doit permettre de mieux protecter l’humanité face à une une eventual mace future.

The test is inevitable. The Dart mission (fléchette, in English) took off in November from California. Après ten months of voyage, the ship will hit the Dimorphos asteroid at 23:14 GMT on Monday, September 26, at a speed of more than 20,000 km/h.

The vessel is n’est pas plus grand qu’une voiture, and its target is approximately 160 meters in diameter, which is half the height of the Eiffel Tower.

Pas de panic, Dimorphos does not represent a threat to the Earth in any case: its orbit around the Sun does not pass qu’à seven million kilometers from us au plus proche.

What’s more, the mission is “the most important thing to do before we launch it,” said Andrea Riley, NASA’s mission manager. Le moment de l’impact s’annonce spectaculare et pourra être suivi en direct sur la chaîne video de l’agence américaine.

Il ne s’agit pas de destructire l’astéroïde, mais de le pousser légmentre. Technique est dite à cinetique.

Dimorphos is actually the satellite of a larger asteroid, Didymos (780 meters in diameter), which makes the tour in 11 hours and 55 minutes. Le but est de réduire l’arbite de Dimorphos autour de Didymos d’environ ten minutes.

Ce changement pourra être mesuré par des téléscopes depuis la Terre, en observant la variation de l’éclat lorsque le petit asteroid passe devant le gros.

L’objectif peut paraître modeste mais cette demonstration est crucial pour l’avenir.

Il s’agit de mieux comprendre comment reagira Dimorphos, représentatif d’une population d’astéroides assez commons, mais dont on ne connaît pas la compozitiza exacte. L’effet de l’impact dependra en grande partie de sa porosité, c’est-à-dire s’il est plus ou moins compact.

Missile auto-guidance

Pour attenirer une cible si petite, le vaisseau se dirigera de façon autonomous durant les quatre dernières heures, comme un autoguidé missile.

Sa caméra, called Draco, prendra au dernier moment les toutes premières images de l’astéroïde, dont on ne connaît pas encore la form (round, oblongue…). À un rythme d’une image par seconde, visible en direct sur Terre avec un délai de seulement quelque 45 secondes.

“Cela va commencer par un petit point de lumière, jusqu’à remplir tout le cadre,” said Nancy Chabot, Johns Hopkins University’s Applied Physics Laboratory (APL) in Maryland (eastern region) and le center de contrôle.

“Ces images continueront à earner, jusqu’à ce qu’elles n’arrivent plus”, at-elle added, in reference to the moment of the explosion.

Three minutes later, a satellite the size of a shoe box, called LiciaCube and released by the ship il ya quelques jours, will pass around 55 km from the asteroid to capture images of the ejecta, the fragments generated by the ‘explosion. Elles seront renvoyées vers la Terre dans les semaines et mois suivants.

The event will also be observed by the space telescopes Hubble and James Webb, which should be able to detect a brilliant cloud of dust.

>> À lire aussi: la beauté de Jupiter révélée par des clichés inédits du téléscope James-Webb

Puis, la sonde européenne Hera, qui doit décoller en 2024, ira observer de près Dimorphos en 2026 pour évaluater les conséquences de l’impact et calculer, pour la première fois, la masse de l’astéroïde.

30,000 asteroids close to Earth

Très peu d’astéroides connus sont considered comme potentialelement dangereux, et aucun ne l’est sur les cent prochaines années.

But “je garantis que si vous attendez assez longtemps, il y aura un objet”, declared Thomas Zurbuchen, Chef Scientifique de la Nasa.

Près de 30,000 asteroids of all sizes have been catalogués dans les environs de la Terre (on les appelle des géocroiseurs, c’est-à-dire que leur orbite croise celle de notre planète). About 3,000 new ones are found each year.

Ceux d’un kilometer et plus ont quasiment tous été repérés, selon les scientifiques. Mais ils estiment n’avoir connaissance que de 40 % des astéroïdes measuring 140 mètres et plus – ceux capable de dévaster une région entière.

Si Dart manque sa cible, le vaisseau devrait avoir assez de carburant pour une nouvelle tentative dans deux ans.

Et si la mission réussit, il s’agira d’un premier pas vers une véritable capacité de défense, according to Nancy Chabot. “La Terre est frappée par des astéroides depuis des milliards d’années, et cela se reproducira. En tant qu’humains, faisons en sorte de vivre dans une civilization où nous pouvons l’evitar.”

With AFP

Source by [author_name]