Tout vient à point à qui sait attendre. Et, dans le cas de l’EPR finlandais, il a fallu patient longuement. Très longuement. Au point que cela en vienne un sujet de plaisanterie dans les ministères à Helsinki, où on se demandait, sur le ton de la boutade, si le acteur, bâti par le consortium Areva-Siemens, finirait un jour par produire de l’électricité. “I was named responsible for nuclear energy at the ministry of industry in 2005. The project was about to begin and on m’avait dit that OL3 would be inaugurated quatre ans plus tard”raconte Riku Huttunen, aujourd’hui directeur general du département de l’énergie au ministère de l’économie.

On peut donc imagine le soulagement qui a acquieli cet cet, le 30 septembre, quand, pour la première fois, ses immenses turbines se sont mises à tourner à plein régime. Within a few days, OL3 has become the most powerful reactor in Europe and the third in the world, behind its Chinese counterparts in Taishan, with a production capacity of 1,650 megawatts (MW), equivalent to 14% of the Finnish consumption.

Mais voilà : depuis la mid-octobre, il est de nouveau à l’arrêt et sa mise en service commerciale, announceée pour début décembre, a été reportée. According to the operator Teollisuuden Voima Oyj (TVO), “des dommages ont été détéctés dans les components internes des pompes d’eau d’alimentation, situées sur l’îlot de la turbine, lors de travaux de maintenance et d’inspection”. Il s’agit de “cracks are centimeters long”dont l’origine est pour le moment inconnue, TVO said in a press release published on October 27.

Travailleurs de la centrale nucléaire d'Olkiluoto devant le Réacteur Olkiluoto 3, en Finlande, le 27 September 2022.

Sur la péninsule d’Olkiluoto, à 270 kilometers au north-west d’Helsinki, pas question, pour autant, de se laisser abattre. At the entrance of the site, a phrase in English welcomes the visitor: “We did it! » (“Nous l’avons fait!”). The banner was unrolled on the security portal on March 12, when the reactor was finally able to be connected to the Finnish electrical grid. Trois mots qui expriment la satisfaction de voir cet énerme chantier, aux allures de gouffre financier, earner enfin à son terme, avec treize ans de retard sur le calendrier.

Presentations

D’autant que le timing pouvait difficultement être meilleur. Dans la nuit du 13 au 14 mai, la Russie a coupé ses exports d’électricité vers la Finlande, privant ses 5.5 million d’habitants d’environ 1 000 MW, soit 10% de leur consommation. A measure of reprisals against the Nordic countries, which share 1,340 km of borders with their immense Russian neighbor, and which decided, in the spring, to join the Organization of the North Atlantic Treaty Organization (OTAN) , after the invasion of Ukraine by Russia.

Il vous reste 74.66% de cet article à lire. The suite is reserved for subscribers.