Publication:

The humanitarian ship of SOS Méditerranée rescued more than 100 people in the Mediterranean Sea during the night from Monday to Tuesday. Il s’agit de sa première operation depuis le bras de fer entre la France et l’Italie en novembre dernier après le refus de Rome d’accueillir des migrants secourus par l’Ocean Viking.

L’Ocean Viking, navire humanitarian de SOS Méditerranée, a secouru 113 personnes en mer Méditerranée pour sa première operation depuis son accostage en France en novembre au terme d’un bras de fer diplomaticique entre Paris et Rome, a announcement, mardi 27 décembre, l’ONG dans un communique.

Among them, “23 femmes, dont certaines sont enceintes, une trentaine de mineurs non accompagé et trois bébés dont le plus jeune n’a que trois semaines”, said SOS Méditerranée whose seat is in Marseille, dans le sud est de la France.

Les migrants ont été secourus dans la nuit de lundi à mardi, dans les eaux internationales dependent de la zone de recherche et de secours maltaise, proche de la zone libyenne, at-elle added.

Ils se trouvaient sur “une embarcation pneumatique noire surchargée, dans l’obscurité totale”, toujours selon SOS Méditerranée.

Ils ont été pris en charge à bord du navire par des members de l’ONG ainsi que de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Pour l’heure, l’Ocean Viking “continue de patrouiller” et “il est encore trop tôt” pour savoir où il pourra débarquer les personnes courues, a indicé à l’AFP Meryl Soti, porte-parole de SOS Méditerranée.

In November, l’Ocean Viking avait débarqué à Toulon, dans le sud-est de la France, avec 230 migrants secourus entre Libye et Italie, à l’issue de trois semaines d’errance à la Recherche d’un port sûr.

The French government accepted “à titre exceptionale” the boat after Italy’s refusal to accept diplomatic tensions between the two countries.

Placés dans une “zone d’attente” fermée, la plupart des rescapés avaient été libérés either by decision judiciaire, soit parce qu’ils étaiten mineurs isolés, soit parce qu’ils avaient benéficié d’une admission en France au titre de l’ involuntarily.

Since the beginning of the year, 1,998 migrants have disappeared in the Mediterranean, including 1,369 in the central Mediterranean, the most dangerous migration route in the world, according to the Organization Internationale pour les migrations (OIM).

Every year, thousands of people fleeing conflict or poverty try to join Europe and cross the Mediterranean from Libya, whose coasts are about 300 km from Italy.

With AFP