Le president Emmanuel Macron should turn to the right “de façon plus franche”, l’exhorte dimanche son prédécesseur Nicolas Sarkozy, en lui suggérant de conclure “un accord politique” pour pallier son de majority absolue à l’Assemblée.

“Ce n’est faire injure à personne que de rappeler que le president Macron vient de la gauche,” explained Sarkoy in an interview-fleuve au Journal du Dimanche: “J’aimerais parfois qu’il franchise le Rubicon de façon plus franche, because France est aujourd’hui majoritairement du côté du parti de l’autorité, de la firmété, de la liberté. Appelez cela center droit, center, droite républicaine, peu importe : l’axe stratégique du pays se trouve clairement l’à. »

Présidentielle : un soutien assumé

L’ancien président de la République (2007-2012) et fondateur des Républicains (LR), condamné en September 2021 à un de prison ferme pour le “illegal financing” de sa campagne présidentielle de 2012 -decision which he appealed- . »

Il rend hommage à son sucesseur, crédité de “sang-froid, mesure et expérience”. “Le président a des intuitions et une exérience incontestables.” Mais j’observe qu’il peut parfois avoir la temptation de s’arréter au milieu du gué. Ce sont les inconvenients du ”en même temps””, explique-t-il.

Un accord politique en bonne et due forme

Nicolas Sarkozy finally points out the limits of article 49.3 of the Constitution, which allows a law to be passed in the Assembly without a vote, unless the motion of censure overturns the government.

Macron, he emphasized, “pauitre également chercher à faire un accord politique en bonne et due forme avec toutes les bonnes volontés prêtes à constituere une majority dans l’intérêt supérieur du pays.” On ne se renie jamais lorsqu’on fait le choix de l’intérêt général. »