Quand on aime, on ne compte pas. Cette vise, le centriste Michel Mercier pourrait la faire sienne, tant sa gourmandise des mandats lui a fait goûter à tous les plats électifs que la République offrait alors, cumulatively.

Michel Mercier launched himself in politics in 1971, à Thizy, dans son natal village planted sur un éperon rocheux. Mais l’Olympe éléctoral pour tout élu local rural qui se respecte, c’est la presidencia du conseil général du Rhône. Il en prend les rênes après que Jean Palluy, le mayor (UDF) de Mornant, est poussé vers la sortie en cours de mandate.

À l’Hôtel du Département à Lyon (3e), dans un hémicycle glacé à grands flux de climatisation car le “président” a vite chaud, Michel Mercier dirigera l’assemblée de main de maître pendant 23 ans. Disable recording. The man is…