Model of 2005 Revenge of the Sith, le troisième épisode de la seconde trilogy Star Wars, the climax of Anakin Skywalker’s transformation into Dark Vader. L’une des scènes les plus marquantes de ce film sombre et tragique, c’est lorsque le jeune homme incarné par Hayden Christensen tue tous les Jedi présents dans le temple, même les jeunes novices innocent. L’interprete de l’un d’entre eux, Ross Beadman, vient tout juste de révéler son salary dérisoire pour son apparition dans le film ainsi qu’un geste qu’il a improvised !

une paye de 90 dollars and une réplique culte

Vous vous souvenez forcément de Ross Bidman, an inspired spoken word actor in the scene of Anakin Skywalker killing a group of young children. Sa réplique, “Master Skywalker, ils sont trop nombreux ! Qu’est-ce qu’on va faire ?” a longtemps résonné dans les oreilles des spectateurs ébahis par cette séquence… According to the actor, le turnagne de cette scène certes courte mais memorable a necessité quatre prises et environ 10 à 15 minute de temps. Or, dans une interview accordée à Geeknd, le comédien a indicé qu’il n’a été payé que 90 £ (un peu plus de 100 $) pour son rôle dans Revenge of the Sith. Pas de quoi se frotter les mains! And encore cela aurait pu être encore moins… Les acteurs ayant un role parlant receive generally a plus important salary because they are considered comme des co-stars rather than des figurants. Ross Beadman aurait donc probabilite gagné moins d’argent s’il était resté silencieux.

The comedian, who was only 6 years old at the time, also revealed that the moment his character, Sors Bandeam, recule de peur lorsque Anakin Skywalker (Hayden Christensen) actionne son saber laser, est improvisé. L’acteur attribute au Sith à l’écran le merit d’avoir déclenché sa réaction, affirmant que la star l’a surpris en criant “Boo” derrière la caméra. Son cerveau de petit garçon ne pouvait pas comprendre que ce moment signifiait que son personnage allait mourir! À l’époque, il s’était imaginé que le petit garçon, dont la mort survient hors champ, s’était échappé…”Il m’a fallu un peu de temps pour accepter que [j’étais mort] et faire mon deuil“, at-il révélé à nos confrères en riant.

Source by [author_name]