Publication:

The tributes multiplied two days after the stampede that killed more than 150 people on Saturday in an alley in the Itaewon neighborhood in Seoul, during the Halloween celebrations. Sur internet et dans la presse, les critiques fusent par ailleurs à l’encounter des autorités sur de potentiels manquements de préparation de la soir du drama.

Des larmes, de la colère et des questions. South Korean president Yoon Suk-Yol inaugurated on Monday, October 31, a memorial to the victims of Halloween in Seoul, whose toll now stands at 154, while critics begin to fuse against the authorities accused of laxism in the management of the foule le soir du drame.

Le chef de l’État et son épouse ont déposé chacun une fleur blanche devant l’imense autel noir dressedé dans le center de Séoul in homage to the victims of the disaster of samedi soir. The public then was authorized to parade in front of the monument to gather, some in tears.

Dans le quartier d’Itaewon, où s’est produit le mouvement de crowde mortel, les passants s’arrétaient pour prier et deposer des flowers et des bouteilles d’alcohol en offrande devant un autre mémorial, improvised devant une metro station.


© France 24

La police sous le feu des critiques

Sur internet et dans la presse, les critiques fusaient lundi contre les authorities et des informations sur de potentiales de préparation de la police le soir du drama commencaient à circuler.

About 100,000 people, pour la plupart dans la vingtaine, déguisés pour Halloween, avaient convergé samedi vers Itaewon, quartier de bars et de boîtes de nuit composé d’un dédale d’étroites ruelles en pente raide le long d’une avenue principale. Des témoins ont décrit une absence totale de mesures visant à canaliser ou contrôler cette foule immense.

La police a reconnu lundi n’avoir deployed que 137 agents à Itaewon samedi soir, tout en underignant que ce chiffre était supérieur à ceux des fêtes de Halloween des années précédentes. Des médias locaux ont fait remarquer que la plupart de ces policeiers étaiten là pour empêcher l’usage de drogues, et non pour channeliser la crowde de fêtards.

“C’est un désastre qui aurait pu être contrôlé ou empêché,” said à la chaîne YTN Lee Young-ju, a professor at the department of incendies and désastres at l’Université de Séoul. “Mais personne ne s’en est soucié, et surtout personne n’a pris ses responsabilités”, he deplored.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux utilisers actuaient la police d’avoir complètement omis de controller la crowde, laissant un trop grand nombre de personnes se masser autour de la station de metro Itaewon et dans les ruelles où s’est produit la bousculade mortelle.

“I’ve been living in Itaewon for ten years and I’ve seen Halloween parties every year, but I’ve attracted more people than the previous ones,” said @isakchoi312, a Twitter user pointing to him as well. l’absence de toute mesure de contrôle.

The South Korean government has defended itself against laxism. The tussle “n’était pas un problème qui aurait pu être résolu en deployant des policeciers ou des pompiers à l’avance”, affirmed Interior Minister Lee Sang-min during a point de presse on Sunday.

Chaos and horror

The South Korean police is nevertheless the master of crowd control, in a country where the numerous and frequent demonstrations are so often supervised by more agents than the participants. But the organizers of political or union demonstrations are required to declare their plans in advance to the authorities, which is not the case for young people who participate in large numbers at the Halloween party in Itaewon.

Witnesses described scenes of chaos and horror in the narrow alleyway three meters wide, where thousands of revelers began to push, knock each other over, suffocate and panic. , hors de toute présence policière.

The catastrophe a fait 154 dead, including 26 étrangers, selon le dernier bilan officiel qui pourrait encore s’alourdir, au moins 33 personnes woundedes se trouvant dans un état critique.

South Korea has begun a week of national mourning. De nombreux concerts et autres événements festifs ont été annulé, et les drapeaux ont été mis en berne dans tout le pays.

With AFP

Source by [author_name]