La vis se serre contre Arkema Pierre-Bénite. L’entreprise de la chimie pointed du finger sur la vaste pollution aux perfluorés (PFAS) au sud de Lyon. Abnormally elevated rates of chemical elements called polluants éternels have been found in several locations around the plant. The préfecture du Rhône has issued a new order at the end of September to prohibit the plant from using, until December 2024, PFAS (the company is not using it today, according to 6:2 FTS).

“The operator shall cease the use of the 6:2 FTS d’ici le 31 décembre 2024 au plus tard. Il n’utilise aucun autre surfactant per-ou polyfluoroalkylées dans ses processus de fabrication “, assène l’acte administratif. Une obligation qui pourrait presque paraître légère car 2024, c’est justement la date à la laquelle l’entreprise s’était engagée, dès les premières révélations, à cease l’utilisation de polluants décriés. “Là, on met une obligation, explain la…

Source by [author_name]