Après des années de loyaux services, Tim Burton announced ne plus vouloir travailler avec Disney, qu’il considerate comme un “horrible cirque” depuis Dam.

The great Tim Burton is back with music Mercredsthe Netflix series qu’il produit et réalise, il se pourrait bien que sa relation avec Disney soit definitivement finie, après des années de rebondissements. Embauché en 1979 par les studios, il travaille sur Taram et le Chaudron magique others Rocks and Handsmais ses projets personnels ne plaisent pas à Disney, et leur première collaboration prend fin au milieu des années années 80. En 1993 sort L’Étrange Noël de monsieur Jacka Burton-produced film from Disney films.

In 2010, Tim Burton and Disney are the new odds Alice in the Pays des Merveilles, qui rapporte plus d’un milliard de dollars au box-office mondial. In 2012, an animated film was made Frankenweenie, adapté d’un short-métrage qu’il a réalisé en 1982 et que Disney avait refusé d’exploiter, le jugeant trop effrayant. You don’t tell Burton Alice de l’autre côté du miroirdont il reste producteur, on lui confie Daml’adaptation en prize de vues réelles du long métrage sorti en 1941, qui pourrait bien avoir marqué the latest collaboration between Disney and Tim Burton.

Une page qui se tourne

After winning the 14th Prix Lumière, a prize awarded during the Lumière Festival in Lyon, Tim Burton held a press conference in which he notably stated that he did not want to realize Marvel films (a question posed to all directors and female directors from ten ans) et surtout, en avoir fini avec Disney. Ses propos ont été rapportés par le média Deadline.

“L’histoire c’est que j’ai commencement à Disney. I’ai été embauché et licencié à plusieurs reprises tout au long de ma carrière là-bas. C’est grace à Dumbo que je pense en avoir fini avec Disney. Je me suis rendu compte que j’étais Dumbo, que je travaillais dans cet horrible grand cirque et que j’avais besoin de m’escapar. Dans un sens, ce film est assez autobiographique.”

Alice au Pays des merveilles : photo, Johnny Depp“tea spilling”

Loin d’avoir mis d’accord tous les spectateurs, Dam était donc la dernière case pour Disney de prover qu’il leur était encore possible de faire confiance à des auteurs aux univers bien affirmés. Burton’s next film could have been better Beetlejuice 2, dont il n’a pas encore confirmé la production et à propos duquel il est resté évasif lors de ladite conférence. Maintenant, on esperre juste que Mercredi, November 23 on Netflix, sera à la hauteur de nos attentes.

Source by [author_name]