On a suivi leurs révélations au fur et à mesure que les results étaiten announced: Martin Boudot et les équipes de “Vert de rage” ont enquêté for months on la pollution aux perfluorés dans la région de Lyon, autour de l’usine Arkema. Tout le récit, de leurs premiers prélèvements à leurs conclusions, est à voir ce lundi à 21h sur France 5.

L’affaire s’est pouruivie bien au-delà de l’enquête de France 5. La semaine dernière, le mayor LR de Pierre-Bénite, dans le Rhône, annonçait aux habitants les résultats de prélèvements mandatés par la mairie. According to him, les concentrations en perfluorés sont “moins alarmantes” que ce qu’avaient révéléd les analyzes des journalists. D’autre analyzes sont encore en cours pour des prélèvements dans un stade, rapporte Le Progres.

In September, an order was passed obliging Arkema to reduce the use of PFAS (perfluorinated) and to stop using it completely by the end of 2024.

Qu’est-ce que sont les perfluorés?

Les perfluorés sont diverse substances chimiques aux nombreuses applications industrielles. On les surnomme les “polluants éternels” parce qu’ils restent très longtemps dans les sols et dans l’air, même plusieurs decennieas après qu’ils ont cessé d’être utilisés. Le documentaire en mentionne plusieurs, dont le PFOA.

Parmi les problèmes de santé qu’ils peuvent entrainer sont cités des cancers, des problèmes au foie, aux intestines, un effet néfaste sur le système immunitaire ou encore une influence sur le pois de l’enfant à la naissance.

Des prélèvements tout autour d’Arkema

The teams of “Vert de rage” ont carried out air samples using seven sensors installed around the plant, soil samples on a stadium, in a vegetable garden, in used water discharged by Arkema, dans l’eau du robinet chez les inhabitants, et enfin dans le lait maternel de quinze femmes volontaires.

This content is blocked because you have not accepted cookies and other tracers.

En clicking sur “accept”cookies and other tracers will be set and you will be able to visualize the content (plus information).

En clicking sur “J’accepte tous les cookies”vous authorize des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nas sites et applications à des fins de personalization et de targeting publicitaire.

Vous gardez la possibilité de withdraw votre consentement à tout moment en consultantre politique de protection des données.
Gérer mes choix



The samples were analyzed in the laboratory of a Dutch researcher, who was working on the subject to show the toxicity of a plant close to Rotterdam. The rates of perfluorés (PFOA or PFUnDA) relevés are all largely superior to the norms formulated by the UN or bien à ceux des zones qui sont pas taminées par Arkema. Par exemple, il ya 36,000 times plus de perfluorés dans l’eau qui s’école après l’endroit où l’usine rejette ses eaux usées que dans celle prélevée en amont.

Aucune norme en France

The problem is that there is no standard in France beyond which the quantity of perfluorés is considered dangerous. Martin Boudot met with Barbara Pompili, then minister of ecological transition, who conducted an investigation and subsequently published an order to impose surveillance of perfluorinated rates in surface waters.

Interrogée par Martin Boudot à l’occasion de son assemblée générale, la management d’Arkema a dit être en train de développer “une technology qui n’aura recourse à aucun perfluoré”. Mais en attendant, aucun plan de dépollution n’est prévue, bien que l’on sait que ces components nocifs peuvent rester dans les sols pendant 30 ans.

“Vert de rage: Polluants éternels”, presented by Martin Boudo, Monday October 31 at 9pm on France 5.

Source by [author_name]