Wednesday, à l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobia, the town hall of Saint-Étienne has dressed, comme elle le fait depuis 2014, le drapeau arc-en-ciel, emblem of the LGBTI community (1), on the front de l’hôtel de ville.

This initiative was relayed by the City on its social networks, but also by the mayor in person, Gaël Perdriau, on his Facebook page. Dans les deux cas, la réaction de pas mal d’internautes a été d’en rire ou de s’en indigner à coups d’émoticones.

En effet, nombre de Stéphanois ont sans doute trouvé cette initiative quelque peu malvenue, et encore plus le relais qui en a été fait par le maire, après l’affaire du presumed blackmail à la video intime, dont l’ancien premier adjoint, Gilles Artigues, aurait été victims, sur fond d’homophobie.

Beaucoup de commentaires censorés

“Le ridicule ne tue pas, mais l’homophobia, si. Or, quand une mairie organize un blackmail et menace un élu en utilisant [sa supposée] sexuelle orientation, c’est clairement de l’homophobie “, ainsi reagie une internaute sous le post de Gaël Perdriau, avant que son commentaire ne soit rapidement suppression.

D’ailleurs, de nombreuses autres réactions ont manifestement été “censurées”. On peut ainsi voir que le post de la Ville a suscité plus de trete commentaires, mais seulement cinc sont accessibles à la lecture…

(1) LGBTI: lesbian, gay, bisexual, trans and intersex.