L’impact sur la zone humide limitée à 1 %

Après les avis favorables du commissaire enquêteur du Conseil départemental de l’Environnement et risques sanitaires et technologiques et du préfet, la declaration d’intérêt général du project de Parc d’activités économiques de Bramard et son extension, ainsi que la mise en compatibilité du PLU (Plan local d’urbanisme) de Saint-Didier-en-Velay, ont été acceptées en septembre par le conseil communautaire de Loire-Semène.

The impact on the humid zone was limited to 1% of the total surface, i.e. 1,184 m² instead of 1,400 m² initially. The president of the collectivity, Frédéric Girodet, s’était félicité de l’avis favorable du commissaire enquêteur , à la suite de l’enquête publique. Les quelques réserves ont été levée après l’approbation des communes de Saint-Victor-Malescours, Saint-Didier-en-Velay et Saint-Just-Malmont pour la mise à disposition de globalement 43 hectares de parcelles boisées compensatoires, face aux 11, 2 hectares influenced by the project, et de confier leur management à l’Office national des forêts.

In May, Frédéric Girodet avait rappelé au Progrès : “The CCLS conducted complete studies to propose a balanced, mature and respectful project of the environment. This project goes even beyond the compensations requested and sanctuaries 41 ha of forest in the Bramard massif, ce qui evitera toutes coupes à blanc, très nombreuses ces dernières années et qui ne semblent pas avoir ému ces “néospécialistes” de l’environnement . ” Il avait également déploré : ” Le collectif vehicle approximations et désinformations. »

Plus d’information en consultant l’arrété préfectoral authorisant l’aménagement de la zone de Bramard sur le site de la préfecture de Haute-Loire.

Source by [author_name]