La Bourse de New York ended in strong decline on Wednesday, échaudée par le message firme du president de la banque centrale américaine (Fed) après avoir cru à un signe de décélération du réserrement monétaire en cours.

The Dow Jones gained 1.55%, the Nasdaq gained 3.36% and the S&P 500 gained 2.50%.

La Fed a relevé, comme prévue, son taux directeur de 0.75 point de percentage Wednesday, pour le porter à une fourchette compris entre 3.75% et 4%, au plus haut depuis près de 15 ans.

Dans le communiqué annonçant la decision, le Comité de politique monétaire de la Fed indicated that pour determiner la trajectoire des taux, il “prendrait en compte l’effet cumulé du reserrement monétaire” déjà effectue sur l’activité économique.

Cette mentions “a sendé aux marchés le signal que la Réserve fédérale serait très prudente après les deux prochaines hausges de taux”, explaining Tom Cahill, de Ventura Wealth Management.

“But the press conference (by President Jerome Powell) that followed confirmed that the Fed still had a long way to go (…) and that it was premature to talk about a pause in rate hikes, and that fait descendre le marché,” he added.

Dans le rouge avant les annonces de la Fed, le Dow Jones ainsi pris jusqu’à 1.28%, avant de chuter.

“L’inflation se reveille être un adversaire difficile à battre et la Fed a mis en garde contre des anticipations trop optimisties d’un retour à une politique monétaire plus accommodante,” observes Suzanne Streeter, d’Hargreaves Lansdowne.

The operators evaluate now more than 70% the probability that the rate of the Fed will pass above 5% d’ici mai prochain, un scenario qu’il n’envisageait même pas il ya un mois.

Après s’être détendus, les taux obligataires ont rebdondi pour s’inscrire plus haut que leur niveau de la evell. Le rendement des emprunts d’Etat américains à 10 ans ressortait à 4.08%, contre 4.04% la eveille.

Without surprise, the prospect of higher rates for more longterms has iced the sector of technology, très dépendent du cost de l’argent pour financer sa croissance.

Apple (-3.73%), Microsoft (3.54%), Alphabet (-3.79%), Tesla (-5.64%) and Amazon (-4.82%) at all prices ie . dernier descendant même à son plus bas niveau depuis mars 2020, aux premiers jours de la pandemicie.

Le mouvement a touché Airbnb (-13.43% à 94.41 dollars), malgré la publication d’un chiffre d’affaires et d’un bénéficie net supérieurs aux attentes.

The platform predicts a slight slowdown in the growth of bookings for the last quarter of the year, compared to the period from July to September.

The author of the victim, AMD (-1.73% à 58.63 dollars), qui avait fait état, mardi après Bourse, de résultats en-deçà des prévisions des analysts et de l’abaissement de ses projections pour l’ensemble de l’ année. Le fabricant de semiconducteurs observe a slowdown in sales of PC computers.

The operators welcomed the announcements of Boeing (+2.81% to 147.41 dollars), which on Wednesday unveiled its mid-term forecasts, including a business figure similar to the level before the 737 MAX crisis. ici 2025 or 2026.

Match Group a fait fi du vent mauvais soufflant sur la tech (+4.19% à 45.74 dollars) après avoir fait état d’un chiffre d’affaires slightly superior aux anticipations, tiré par le site de rencontres Tinder, qui a compensated the slowdown of other platforms like Meetic, OkCupid and Match.

The chain of pharmacies CVS Health (+2.30% to 96.80 dollars) has capitalized on its quarterly business figure très au-dessus des attentes, gonflé par la croissance des volumes et des hausdes de prix.

Le marché a passé outre la perte surprise du groupe, attributable à des éléments exceptionnels.

They include notably the provision of 5.2 billion dollars in the framework of an amicable agreement to solder prosecutions related to the prescription of opiates.

Le groupe de médias Paramount Global (-12.42% to $16.79) suffered a disappointment on its revenue and profit, mostly linked to traditional television (CBS and MTV notably), which suffered d’une baisse des récettes publicitaires.

Estée Lauder retreated (-8.13% to 189.96 dollars) after lowering its forecast for the entire fiscal year 2023 (from July 2022 to June 2023).

The group of cosmetics evoked a decrease in the demand of travelers (airports) in Asia and the decision of the American retailers to reduce their stocks.