Le Kremlinj a qualified lundi de “men’s songs” les informations sur la découverte de centaines de corps entrés et d’une fosse commune à Izioum, dans l’est de l’Ukraine, après le retrait des forces russes de la région.

“C’est un mensonge. Nous allons bien sûr défendre la vérité dans cette affaire »a declarée le porte-parole du Kraml, Dmitriy Piaskov. “C’est le même scenario qu’à Boutcha”at-il encore affirmed, in reference to cette autre ville ukrainienne, situate près de Kiev, où les forces russe ont étécusées d’avoir commis des exactions après la découverte de plus de centanes de corps de civil dans les rues, en avril .

According to the Ukrainian authorities, more than 440 graves and a common grave were found last week near Izioum, in the midst of a pine forest on the edge of this city, which was retaken by the Kiev army from Moscow. President of Ukraine Volodymyr Zelensky, whistleblower, criminal, crimes of the army “bullying”.

D’après the regional governor Oleg Sinegubav, quatre cent cinquante corps de civils portant des traces de mort violente et de torture”, soit “99%” des corps exhumés vendredi, ont été recensés.

On Monday, the Kremlin spokesman assured that the Crimean peninsula, annexed in 2014 by Russia, was “party of the united territory of Russia”après que des responsables ukrainiens eurent répété vouloir mettre fin à l’“occupation” Russian. “Toute visée sur le territoire russe will receive an appropriate response”added by M. Piaskov.