[ad_1]

Publication:

Les motions de censure de la Nupes et du Rassemblement national sont soumises au vote, lundi après midi, après l’utilisation du 49.3 par Élisabeth Borne pour faire passer la partie recettes du projet de loi de Finances. Celles-ci should be given place for debates in the National Assembly, but there is no a priori chance of acceptance.

La Première ministre Élisabeth Borne fait face, lundi 24 octobre, à l’Assemblée nationale, aux motions de censure de la Nupes et du Rassemblement national (RN) sur le budget 2023, qui promettent des débats électriques dans l’hémicycle bien qu’elles n’aient presque aucune chance d’être acceptées.

Discussed à partir de 16 h, ces motions répondent à l’arme constitutionalnelle du 49.3, dégainée le 19 octobre par la cheffe du gouvernement pour faire passer sans vote la partie recettes du projet de loi de Finances, premier volet du budget 2023 de l’ État.

Au nom des 151 élés de la coalition de la gauche, la presidente du groupe ecologiste Cyrielle Chatelain présentera la motion de censure de la Nupes pour denouncer le “contempt” du gouvernement à l’égard du Parlement et critiquer un budget “ir responsable sur le plan climatique” “.

“Et cette motion de censure, c’est d’abord pour avoir un vote. Sinon, il n’y aurait pas de vote sur le budget, qui est censé dégage les priorités du pays,” she stressed auspères de l ‘AFP.

>> À lire : Ce qu’il faut savoir sur l’utilisation du 49.3 par le gouvernement

Puis viendra le tour de Marine Le Pen pour le RN. The motion of 89 extreme right-wing deputies, cosigned by the non-inscrit Nicolas Dupont-Aignan, reproaches the government with a “deny of democracy”, because it has “effaced one trait of plume and five amendments, yet voted “à l’Assemblée Nationale, avant le coup d’arrêt du 49.3.

La discussion commune doit durer quelque deux heures et demie, sans compter la réponse d’Élisabeth Borne. Puis les députés voteront dans les salons voisins de l’hémicycle. Seuls les votes pour les motions sont pris en compte.

Un premier 49.3, en attendant de nombreux autres

Elles n’ont a priori aucune chance de collectir la majority absolue de 289 voix, necessaire pour faire tomber le gouvernement. Because neither the Nupes nor the RN intend to support the rival motion, and the law has already prevented that it will not vote for them “pas rajouter du désordre au désordre”.

“Si un jour on doit voter une motion de censure, c’est celle que nous aurons choisi de deposer. Et on ne s’interdit pas de le faire”, comment on Radio J by Olivier Marlet, le chef de file des députés LR.

Su la Vd République, une seule motion de censure a été acceptede, en 1962, faisant tomber le gouvernement de Georges Pompidou.

>> À voir : Recours au 49.3 : le premier d’une longue série pour le gouvernement

En l’absence de majorité absolue pour les macronistes à l’Assemblée, ce 49.3 est probabilite le premier d’une longue série durant cet automne budgetary. Élisabeth Borne en a d’ailleurs déjà déclenché un deuxième dès jeudi sur le budget de la Sécurité sociale, avec une autre motion Nupes à la clé, qui pourrait être examinée lundi soir ou mardi.

The presidential camp is trying to banalise the recourse to article 49 paragraph 3 of the Constitution, which could be brandished a dozen times to pass the state budget and the social security of this year.

“Ce que proposent ceux qui déposent des motions de censure c’est d’adjouter de la crise à la crisis, en faisant en sorte que la France n’ait pas de budget et en renversant le gouvernement”, stressed Sunday sur France Inter le ministre des Comptes publics Gabriel Attal.

L’amendement sur les superdividendes non retenu

A rejection of the motions of censure will allow the adoption of the first part of the project of the finance law (PLF) for 2023 and the passage to the examination of the second one, dedicated to expenses, starting on Thursday.

Dans la version du budget soumise au 49.3, l’écutif avait tout loisir de retenir les amendements de son choix. Il en a conservée une centaine, mais aucun du RN et de LFI et pas les plus sensitives.

C’est le gouvernement qui “manque de sens du compromise et n’a pas compris le résultat des élections législatives”, a jugé dimanche soir Marine Le Pen sur TF1. According to her, “the government utilizes the 49.3 comme un outil de contournement de la volonté des Français”.

Au nom de la stabilité fiscale, the government rejected a proposal of the MoDem, dans la majorité, pour augmenter la taxation des “superdividendes” des grandes entreprises. Combattue par le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, la mesure avait obtenu le soutien de la gauche, du RN, mais aussi d’une vingtaine d’élus Renaissance.

In this 2023 budget, the government claims a balance between the control of public finances and the “protection” of the French, thanks to a “tariff shield” of 45 billion euros to limit to 15% the increase in tariffs electricity and gas.

With AFP