Neymar confirmed that his son approached President Jair Bolsonaro ahead of the 2nd round of the presidential election, ahead of the weekend series. L’attaquant parisien a promis dans un live sur les réseaus sociaux qu’il dédierait son premier but au Mondial au Qatar (November 20 – December 18) au candidat s’il est réélu.

“Premier but : avec deux mains,” he declared in reference to 22, the number that voters should indicate to vote for Bolsonaro, which he would mimic with his fingers. He will have the opportunity to do it on November 24 when he enters the race against Serbia. “La Coupe est proche. Ce serait vraiment merveilleux, Bolsonaro réélu, le Brésil champion du monde et tout le monde heureux.

A thank you for supporting Bolsonaro in 2019

Le numéro 10 en a également profité pour exprimer les raisons de son soutien envers Bolsonaro. “The values ​​that the president represents are similar” to those of his family, he said adding that it was a gesture of thanks for the person who supported him publicly “in the most difficult moment of his life.” Ainsi, même s’il n’a pas désignat de moment particulier, le pésident bésilien avait pris la défense de Neymar en 2019, alors acté de viol.

This is not the first time that the Parisian has spoken about him to support Bolsonaro, since he already took the floor before the premier tour on October 2. S’il n’est pas le seul sportif à faire ce choix, il se démarque de certains de ses compatriotes footballeurs qui ont fait le choix de de ne pas s’exprimer.

L’ancien pésident Lula, et adversaire de Bolsonaro, avait une autre explication à ce soutien. “Je pense qu’il a peur que si je remporte l’élection je saurai ce que Bolsonaro lui a pardonné (au sujet) de sa dette (en matière) d’impôt sur le revenu” ajoutant qu’il ” est evident que Bolsonaro a passé un accord avec le père. La famille de Neymar rejected the “false” information.

Source by [author_name]