[ad_1]

On Thursday, October 20, France canceled the circulation visa on its territory of the Nigerian militant Maïkoul Zodi, known for his actions against the presence of western military bases, notably French ones in Niger. “Ills [l’ambassade de France] m’ont sendée tout à l’heure un courrier par e-mail pour me notifier l’annulation de mon visa. Damen [vendredi] j’irai à l’ambassade pour leur demander les raisons »a declarée à l’AFP Maïkoul Zodi, qui est le coordinator au Niger de Tournons la page (TLP), une coalition de plusieurs ONG.

“Je vous informe de l’annulation de votre circulation visa.” […] valid from 03/05/2022 to 02/06/2023 »a écrit l’Ambassadeur de France au Niger, Sylvain Itté, dans ce courrier dont M. Zodi a transmis une copy à l’AFP. “Il convient to recall that a curation visa is n’est pas un droit et quil est accordé generally à des personnes qui sont amenées à se rendre souvent en France pour des raisons professionnels, ce qui n’est pas le cas de M. Zodzi »a précisé M. Itté à l’AFP, ajoutant qu’il pouvait “perfectly file a visa request if you have a project to visit France or in the Schengen area”.

The forces of “illegal time”

Maïkoul Zodi is known for his acerbic criticism against the presence of foreign military bases for the anti-Djikhadiste struggle, and notably the French operation “Barkhane”, which partially retreated to Niger after its withdrawal from neighboring Mali. TLP organized demonstrations in Niamey to demand the departure of these forces. « Nous avons besoin de la cooperation française. But we don’t want France to play a paternalistic role in the Sahelexplicait en juin M. Zodi dans un entretien à l’AFP. Au fil du temps, ces forces sont devenues illégitimes parce qu’après dix ans d’existence, la situation ne fait qu’empirer. »

This decision intervenes quelques jours après l’interdiction d’entrée et de séjour en France pronounced against the Swiss-Cameroon militant Nathalie Yamb, connue pour ses positions très hostile à la présence française en Afrique, selon une information de Radio France Internationale (RFI) .

In the fight against jihadist movements led by Al-Qaida and the Islamic State group (EI), Niger benefits from the support of several Western countries, including France and the United States, which have military bases in Niamey and in the Agadez region (north). In April, the Nigerian Parliament voted in favor of a text authorizing the deployment on its territory of foreign forces, notably French, to combat jihadists.

Pour ne rien manquer de l’actualité africaine, inscrivez-vous à la newsletter du Monde Afrique depuis ce lien. Chaque samedi à 6 heures, retrouvez une semaine d’actualité et de débats treatede par la rédaction du Monde Afrique.

Le Monde from AFP