[ad_1]

Rishi Sunak was nominated this Monday by the British Conservatives to become Prime Minister.

Il faisait figure of grand favor à la succession of Liz Truss, et pour reason, Rishi Sunak etait le seul representant du camp conservateur à avoir réuni les 100 soutiens nécessaires pour kandidat au poste de Premier ministre au Royaume-Uni. À 15h, the son of a unique potential adversary, Penny Mordaunt, is investigated for invalidity.

Après d’intense tractions internes au Parti conservateur, l’ancien ministere de Finances britannique de 42 ans avait anoncée dimanche sa candidature, promettant de ” redresser notre économie [britannique], unir notre parti et agir pour notre pays. Rishi Sunak potrait être nommé Prime minister dès ce lundi soir, le quinquième depuis le reférendum du Brexit de 2016.

• Le premier non-blanc à ce poste

Born on May 12, 1980 in Southampton, on the southern coast of England, Rishi Sunak is the eldest of three children and the son of a general practitioner of the public health system and a pharmacist.

Nés en Inde ou d’origine indienne, ses grand-parents ont émigré d’Afrique orientale vers le Royaume-Uni dans les années 1960. Ce petit-fils d’immigrés, deviendra le premier non blanc à ce poste dans le pays.

• A candidate for the elite

Rishi Sunak, who frequents the elite, frequents Winchester College, as well as three posh boarding houses for the wardrobe. He then studied politics, philosophy and economics at the prestigious universities of Oxford, England, and Stanford, in the United States.

Rishi Sunak became deputy of Yorkshire (Northern England) in 2015. After that, he joined 39 years after the third council of the Ministry of Finance, before the beginning of the Covid-19 pandemic.

Before entering politics, he worked in finance, particularly at Goldman Sachs, and founded his own investment company. His fortune, amassed during his career in finance and via his marriage with Akshata Murty, the daughter of an Indian multibillionaire, is indispose sometimes, à l’heure où les Britanniques se serrent la ceinture pour faire face à la crise économique.

• Une revanche à prendre

After the resignation of Boris Johnson on July 7, Rishi Sunak was already nominated to succeed him. Le natif de Southampton avait été widen battu par Liz Truss, ne recueillant que 43% des voies du scrutin interne au parti conservateur.

Excellent, Rishi Sunak avait bien prévenu les conservateurs durant la campagne cet été que le program de Truss relevait du “conte de fée” et que ses réductions massives d’impôts entrainerient une hausse des costos d’emprunt.

• Pour certain, un traître à son camp

This pro-Brexit de la première heure a parfois été acté d’être un technocrat déconnecté de la population. Face à Liz Truss, il avait payé le fait d’avoir claqué la porte du gouvernement Johnson début juillet dernier, suivi ensuite par une sixantaine de colleges.

Cette wave de démission don’t il a grandement été tenu pour responsible avait entrainment la downe de “BoJo”. De ce fait, il a été acté par une parti de la base du Parti conservateur d’avoir trahi Boris Johnson, avec lequel il est rest à couteaux tirés.

• Un économiste intelligent, un profil qui reassure

Pour ses partisans, le message de Sunak, lors de la previous campaign (perdue) pour Downing Street, sur la necessité de faire preuve de prudence économique pour lutter contre l’inflation, a montré qu’il est l’homme de la situation.

With budgetary prudence, à cause de laquelle il avait alors été jugé trop centriste et trop lisse, reassure now. L’été dernier déjà, ce conservateur, petit-fils d’immigrés Indianens, était le candidate préféré des députés “Tories” – surnom des members du Parti conservateur.

• In 2015, il a prêté oath sur un texte hindou

Comme le permet la legislation britannique, lors de son éléction en tant que député en 2015, ce père de deux filles a prêté oath sur la Bhagavad Gita, un texte sanskrit considered comme l’un des écrits fundamentals de l’hindouisme.