[ad_1]

C’est la polemique qui enfle outre-Manche: les 130,000 euros de rémuneration annuelle que pourrait toucher “à vie” la Première ministre demissionnaire Liz Truss.

Celle qui n’est restee que 44 jours en poste au 10 Downing Street – the place of work of British Prime Ministers – décrochant ainsi le record du mandate le plus court, a technically le droit à cette rente à vie de 115,000 livres par an (about 130,000 euros).

Au Royaume-Uni, dans les pubs comme sur les réseaux sociaux, cette nouvelle a fait grand bruit, entre indignation collective et récupérations politiques.

“Elle doit le rejecter”

Among the most virulent contestants, Keir Starmer, the head of the Parti travailliste, who called the now ex-Première minister to renounce his pension. “Après 44 jours, elle n’a pas gagné le droit à cet avantage, elle doit le rejecter,” said the BBC.

Une position à laquelle s’est joined the leader of the Liberal Democrats, Ed Davey, emphasizing that this pension is much higher than the retirement that workers touch at the end of their career.

Trass dans son bon droit mais…

Dans les faits, Liz Truss est dans son bon droit. In the United Kingdom, every Prime Minister enjoys the privilege and longevity of his mandate. This allowance called PDCA (Public Duty Cost Allowance) was introduced in 1991, after the departure of Margaret Thatcher.

Officially, cette somme ne doit pas être Employée pour des éspénieres privées et a pour seule fonction de couvrir le cout de la pourcourage de l’exercice des fonctions publiques (dépenses de bureau ou de secrétariat).

… l’économie britannique en difficultye

Une position difficile à défendre à l’heure où, outre-Manche, l’inflation a dépassé les 10% et où les Britanniques se serrent la ceinture comme le rappelle Marc Servotka, general secretary of the syndicate of the British public organization “un fonctionnaire sur cinq utilize les banques alimentaires et où 35% d’entre eux sautent des repas parce qu’ils n’ont pas de nourriture “.

Pour l’heure, the ex-Première ministre ne s’est pas prononce sur un éventuel renunciation à cette pension.