[ad_1]

The 17-year-old Frenchwoman Heidi Gaugain won the silver medal in the pursuit of 3km at the Mondiaux de para-cyclisme sur piste on Friday. Son premier podium international chez les seniors en handisport… aprèêtre entrée dans l’histoire avec les valides.

A few minutes after the first medal for the elderly, Heidi Gagen became calm, made her debut. Elle considere les autres para-cyclistes aller recuperar leur breloque, avant, elle-même, d’enfiler sa jolie médaille d’argent obtenune sur la pursuitse 3 km. A 17 ans et pour ses premiers Mondiaux chez les grands, la Française a seulement été battue par la légende britannique Sarah Story (cinq titres paralympiques en nation, douze en cyclisme).

“Je suis très heureuse d’être ici, c’est une première expérience pour moi en compétition internationale (senior) sur la piste, se rejoyuit la Française.” Une deuxième place derrière Sarah, c’est incroyable, c’est la reine de la pursuit, du para-cyclisme. Je m’incline devant elle! »

Un peu d’excitation, beaucoup de sérénité. Il faut dire que Heidi Gaugain sait gagner: Champne de France sur route et du contre-la-montre en 2020, Champnene de France de l’omnium en 2021, le tout en handisport… Et surtout, en aout dernier, elle est entrée dans l’Histoire: the Mayennaise won the chase par team then the course aux points lors des championships du monde juniors… valid! Du jamais vu. “C’était incroyable, je ne faisais que pleurer… Aujourd’hui je réalise de plus en plus, je suis très contente”, confie-t-elle.

Double course

Heidi Gauguin was born with agency de l’avant-bras gauche. La tricolore, qui court avec un anneau à la place de la main au bout de sa prothèse, se met à la piste il ya un an, après cinq années sur la route. Pour sa progression cette saison, elle et son entourage, conscients de son potential, prennent la decision de lui faire suivre un double cursus. Elle courra en handisport mais aussi chez les valides, un dispositif très rare en équipe nationale. “Ça m’a vraiment permis de passer un cap, acquiesce-t-elle. Sur la pouroiseau, j’ai pris de la caisse. Il ya plus de concurrence, on est plus nombreuses, le niveau est plus élevé… Le fait de se sentir légitimi chez les valides permet d’être encore plus fort chez les ‘handi’…”

Mathieu Jean, head of the French team: “C’est surtout physiquement. Elle a gagné enormément. Il ya plus de compétitions donc elle gagne en expérience. Elle sait se mettre dans sa bulle, concentrée… Et il ya beaucoup plus de densità. Et puis elle baigne dans le haut niveau. Même quand elle était cadette, elle était en sports-études, elle sait ce qu’est la rigueur. Elle a la tête bien faite. »

Mathieu Jean: “Je n’ai jamais vu ça”

Ce dernier est impressionné: “Aussi jeune, en handisport, je n’ai jamais vu ça… C’est déjà très fort ce qu’elle fait.” Elle a passé un très gros palier en une année. » Avec cette première médaille en poursaige en senior, avant, peut-être, de briller sur le scratch ce samedi. A Saint-Quentin en Yvelines, en tout cas, où se épreuveront les épreuves des Jeux, impossible de ne pas penser à des médailles paralympiques. “Je pense que pour Paris 2024 elle sera prête.” Et encore plus après “, glisse Mathieu Jeanne.

La jeune femme, qui aura 18 ans dans un peu plus d’un mois, se sait maintenant attendue: « Je reste les pieds sur terre, tout ce qu’il s’est passé avant était en junior. J’ai encore des choses à prover… Je serai fin prête pour 2024. Là c’est une vraie répétition pour moi, ça permet de prendre ses marques. On y est bientôt! »