Meïssane et Mellina. Photo Lionel Guericolas – ITV – Bureau

The Voice Kids 2022

Meïssane et Mellina (Le Chambon-Feugerolles)

Les sœurs jumelles du Chambon-Feugerolles, Meïssane et Mellina (11 ans), ont vécu une aventure « incroyable » en s’offrant deux passages en prime sur TF1 grâce à The Voice Kids. D’abord, fin août, elles ont réussi haut la main l’épreuve des « auditions à l’aveugle, puisque les quatre sièges rouges des jurés (Julien Doré, Louane, Kendji Girac et Patrick Fiori) s’étaient retournés. Elles avaient choisi pour coach l’interprète de Color Gitano, dont elles sont « fans depuis toutes petites ».

Malheureusement pour les Ligériennes, l’histoire s’est arrêtée lors de l’épreuve des « battles » après une prestation de Killing me softly with this song (version Fugees) avec deux autres membres de leur équipe, Kenzy et Romane.

Les passages télé de Meïssane et Mellina ne resteront pas sans lendemain. Les deux élèves au Cemaf (Centre d’étude des musiques actuelles de Firminy) seront sur la scène du Palais de la Mutualité à Lyon, le 4 novembre, ainsi que le lendemain à Grenoble pour un showcase.


Photo capture écran MyTF1

Photo capture écran MyTF1

The Voice 2022

Léna Maire (Andrézieux-Bouthéon)

La musique lui colle à la peau depuis son plus jeune âge : à 7 ans, elle débute les cours de piano, puis enchaîne les cours au conservatoire François-Mazoyer d’Andrézieux. Danse classique, jazz ou contemporaine, chant, la jeune artiste touche à tout. À 15 ans, elle remporte même le concours des Talents des bords de Loire. Lors de l’émission, quand elle n’est pas en cours au lycée stéphanois Honoré-d’Urfé, la chanteuse de 18 ans arpente les couloirs du conservatoire de Saint-Etienne. « Je me suis complètement investie dans l’art, je trouve que la musique, c’est tellement porteur de messages. »

Alors qu’une grande partie de la planète était confinée, Léna a ouvert un compte sur Instagram sur lequel elle poste de courtes vidéos de ses prouesses vocales : soul, jazz et R’n B… Sa voix a séduit les quatre coaches lors des auditions à l’aveugle, et c’est Vianney qu’elle rejoindra : le juge s’est empressé de souligner qu’il était « Stéphanois par alliance » (sa compagne, violoncelliste, est Stéphanoise et a fréquenté le conservatoire Massenet, NDLR).


Photo capture écran MyTF1

Photo capture écran MyTF1

Kévin Yven (Roanne)

Né à Vénissieux, le chanteur a grandi dans le Beaujolais, à Thizy-les-Bourgs, avant de choisir Roanne à 18 ans, pour le travail. « À la base, je ne suis pas chanteur. J’ai fait plein de métiers divers et variés avant de devenir artiste indépendant. J’ai toujours chanté en secret, mais j’avais un peu peur de me confronter à un public. ». La première scène de Kévin Yven ne date donc que de 2018. Ce qui ne l’a pas empêché d’être repéré par les équipes de casting avec une reprise de Voilà, de Barbara Pravi, lors d’un concours de chant en Alsace. Et d’être classé dans la catégorie des virtuoses par Florent Pagny.

Celui qui se présente comme artiste indépendant avait décidé de se laisser un peu de temps pour tenter de percer, mais la pandémie a freiné ses projets : « L’émission est arrivée au bon moment pour moi. Je m’apprêtais à accepter un job alimentaire ! »

Kevin Yven prépare de nouvelles chansons qu’il enregistre dans son studio à domicile, avec l’aide d’un ami producteur à Londres. Et fan de toujours du concours de l’Eurovision, le chanteur rêve de porter un jour la voix de la France. 


Photo d'archives Progrès/Mélina RIGOT

Photo d’archives Progrès/Mélina RIGOT

The Voice 2017

Enrico Martorina (Saint-Etienne)

Il avait passé les castings les uns après les autres, mais avait échoué en mars 2017 aux auditions à l’aveugle. Le jury de The Voice ne s’était pas retourné. Eliminé, Enrico avait retrouvé les bureaux de son agence de communication et continué à interpréter des reprises.

En avril 2019, il a ouvert son restaurant, le Blackbird Café, dans la rue des Martyrs-de-Vingré. Mais, une violente agression, devant son établissement, le 17 décembre 2021, lui a valu de sérieuses blessures et une longue hospitalisation, ce qui l’a contraint à fermer son restaurant. Ce dernier est d’ailleurs en passe d’être racheté.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix




Victor Goun's en 2019. Photo d'archives Progrès/Frédéric CHAMBERT

Victor Goun’s en 2019. Photo d’archives Progrès/Frédéric CHAMBERT

Nouvelle Star 2017

Victor Goun’s (Villars)

Villardaire et élève du conservatoire de Saint-Etienne, Victor avait été repéré sur Internet par les équipes de Nouvelle Star. Aux auditions, il avait conquis les quatre membres du jury. Il avait ensuite atteint les primes en direct, jusqu’à son élimination la demi-finale. « Ce n’est pas la fin du monde », avait alors relativisé Victor.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix



Aujourd’hui, Victor Goun’s n’a pas lâché la musique. Il continue de se produire sur les scènes de la région et notamment du Triple à Andrézieux-Bouthéon, où il est barman.


Photo d'archives Progrès/Jerome DELABY

Photo d’archives Progrès/Jerome DELABY

Nouvelle Star 2016

Caroline Pirès (Le Coteau)

Caroline Pirès s’était présentée sur le plateau de la Nouvelle Star sur D8 en février 2016.  Rattrapée pour figurer parmi les dix finalistes de l’émission, la jeune chanteuse du Coteau avait écopé de deux bleus et deux rouges suite à sa reprise des Sucettes de Serge Gainsbourg.

Après sa participation à l’émission, elle a écumé les scènes de la région, enregistrant même plusieurs titres en studio.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix




Photo DR

Photo DR

The Voice 2015

Lorenza Guillou (Saint-Héand)

Elle avait foulé le plateau de The Voice le 14 février 2015. C’était l’une des dernières auditions à l’aveugle du télé-crochet de TF1. La fille de l’ancien joueur de l’ASSE, Patrick Guillou, avait repris, « pour se démarquer des autres candidats », Aline de Christophe. Deux coaches s’étaient retournés : Jenifer et Mika. Elle avait intégré l’équipe du chanteur américano-libanais

Éliminée aux battles, elle avait retrouvé les bancs du lycée. Tout en ressortant sa raquette, au club de tennis de Saint-Héand. Car sa vraie passion, c’est le tennis. « J’ai préféré quelque chose de plus concret que la musique. Je suis sûre d’avoir du travail alors que la musique, c’est aléatoire. Mais cette émission a été une très bonne expérience », nous expliquait-elle en 2017.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix




En mai dernier, Fabienne Deall-Monica a animé la soirée d'élection de Miss Haute-Loire. Photo d'archives Progrès/Michel TAFFIN

En mai dernier, Fabienne Deall-Monica a animé la soirée d’élection de Miss Haute-Loire. Photo d’archives Progrès/Michel TAFFIN

The Voice 2014

Fabienne Della-Monica (Sainte-Florine)

Cette Altiligérienne de 37 ans à l’époque n’a jamais couru après la célébrité. Deux fois, l’émission The Voice lui avait ouvert ses auditions, deux fois, l’interprète gabonaise avait refusé. Elle avait plaidé un planning déjà bien booké.



Il faut avouer aussi, que la télé, ce n’était pas son truc. La troisième fois, elle ne déclinera pas la proposition. Avec sa reprise de The Great Gig in the sky des Pink Floyd, elle ne laissera indifférent qu’un seul coach. Elle intégrera l’équipe de Mika. Mais s’inclinera à l’épreuve ultime. L’équipe du cabaret Saint-Martin à Magneux-Haute-Rive la recrutera à la sortie du programme.

Huit ans plus tard, elle continue de fouler les scènes de la région et même au-delà. Son dernier challenge en date : assurer le rôle de cheffe de chœur du Crédit agricole, à Clermont-Ferrand.

X Factor 2011

Raphaël Herrerias (Saint-Etienne)



Raphaël Herrerias et son frère Théo dans le fond, lors d'un concert caritatif pour l'association " cœur-vert " au Zenith de Saint-Etienne. Photo Progrès/Charly JURINE

Raphaël Herrerias et son frère Théo dans le fond, lors d’un concert caritatif pour l’association ” cœur-vert ” au Zenith de Saint-Etienne. Photo Progrès/Charly JURINE



Raphaël Herrerias lors du Foreztival, en août 2022. Photo Progrès/Charly JURINE

Raphaël Herrerias lors du Foreztival, en août 2022. Photo Progrès/Charly JURINE



Terrenoire, alias Raphaël et Théo Herrerias, sont venus à Sainte-Sigolène en voisins, lors du festival des Brumes, en juillet 2022. Photo Progrès/Michel Taffin

Terrenoire, alias Raphaël et Théo Herrerias, sont venus à Sainte-Sigolène en voisins, lors du festival des Brumes, en juillet 2022. Photo Progrès/Michel Taffin

Aujourd’hui, plus besoin de vous présenter Raphaël Herrerias, qui forme, avec son frère Théo, le groupe Terrenoire. Avec une Victoire de la musique en poche et une tournée dans toute la France, Raphaël et Théo se sont fait une place parmi les artistes français. Les Stéphanois sont même nommés pour les NRJ Music Awards, qui seront remis le 18 novembre à Cannes

Mais en 2011, c’est dans le télé-crochet X Factor, diffusé sur M6, qu’on découvrait Raphaël Herrerias. Si ce n’est aujourd’hui qu’un lointain souvenir, il était alors un tout jeune talent d’à peine 20 ans. Raphaël avait été recruté par l’émission de M6 à l’occasion d’un grand casting.

Sept semaines d’aventures plus tard, il avait quitté le concours de chant. « C’était plutôt marrant, se remémore le Stéphanois. J’y ai appris plein de trucs, de la technique vocale, j’ai aussi appris à chanter sans instrument et à me connaître un peu mieux. »

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix




Photo d'archives Progrès/Charly JURINE

Photo d’archives Progrès/Charly JURINE

Nouvelle Star 2007

Gaëtane Abrial (Saint-Etienne)

En 2007, Gaëtane se distinguait à la Nouvelle Star, où elle arrivait en demi-finale aux côtés de Julien Doré. Dans la foulée, la Stéphanoise montait à Paris, s’inscrivait à des cours de théâtre, publiait, en collaboration avec André Manoukian, un premier album qu’elle écoulait à 30 000 exemplaires, assurait les premières parties de la tournée d’Elie Semoun.

Trois ans plus tard, elle s’envolait pour la Nouvelle-Zélande avec son compagnon de vie et de scène, Guillaume Farré. Là-bas, ils se produisent dans des bars avec des reprises. De retour en France, ils s’installent au Pays basque et s’affichent sur les petites scènes derrière le nom de Bon Air. Depuis, Gaëtane Abrial s’est lancée dans la céramique et a créé l’Atelier Gaeïa, toujours au Pays basque.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix




Photo d'archives Progrès

Photo d’archives Progrès

Star Académy 2005

Chloé Boucaud (Saint-Etienne)

Elle avait à l’époque 18 ans, était timide et discrète, peut-être trop pour la Star Academy 5.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus (plus d’informations).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes choix



Au bout de quatre semaines, cette jeune Stéphanoise avait été renvoyée à ses études. « J’avais tout juste 18 ans, je venais d’avoir mon bac après une terminale au lycée Jean-Monnet mais j’avais manqué la rentrée des classes à l’lUT. Dans la rue, des gens me demandaient des autographes ou me disaient des mots sympas, mais je supportais mal d’autres personnes qui critiquaient mes prestations à la télé. C’était dur parfois, parce que les émissions étaient montées d’une telle manière qu’on me montrait souvent en train de pleurer par exemple. Et beaucoup me jugeaient sur ça », nous expliquait-elle l’année dernière.



Dix-sept ans plus tard, Chloé Boucaud n’a pas lâché la musique, après avoir pourtant arrêté de chanter juste après la Star Ac’. « Je suis revenue à ma passion en 2015. La musique me manquait trop. Je suis désormais intermittente du spectacle. Je travaille avec plusieurs formations dont le duo acoustique Hello You, avec mon mari. Et, surtout, je me rends compte que je suis très heureuse comme ça, sans célébrité ni paillettes ».

Source by [author_name]