[ad_1]

La pratique générale, c’est comme appeler un Uber, disent les députés

  • In public
    at 7 p.m
  • comments
    comments

À propos du partage

image source, Getty Images

Les patients en Angleterre sont mis en danger en raison du service unacceptably mediocre qu’ils réceipt des médecins généralistes, disent les députés.

The health committee of the Chamber of Communes has blamed the inability to fight the pénuries of doctors, which has led to a decline in the doctor-patient relationship.

Voir un médecin généraliste ne devrait pas être comme reserver un Uber avec un chauffeur que vous ne reverrez probabilite pas, ont declarée les députés.

L’avertissement intervient quelques semaines seulement après que les ministres ont lancée une campaigne pour amelioration l’accès aux services des médecins généralistes.

Le mois dernier, la secrétaire à la Santé Thérèse Coffey a promis des rendezvous le jour même pour ceux qui en ont besoin, ainsi qu’une garantie que no personne n’attendrait plus de deux semaines.

Les rules ont été assouplies afin que des funds supplémentaires puissent être utilisés pour recruter du personnel non généraliste, comme des infirmières seniors – ainsi que pour demander aux pharmaciens d’accepter plus de travail pour des rendezvous pour des rendezvous – alors que le gouvernement a du mal à atteinder son objectif de recruter 6,000 personnes supplémentaires. médecins generatralistes dans ce Parlement.

Graph showing the composition of the effectif des médecins généralists

Mais le groupe de députés multipartite a declarée que davantage devait être fait.

Et la continuity des soins – voir le même médecin généraliste – était essentielle pour réparér rapidement les signes de maladie et garder les gens bonne santé et hors de l’hôpital.

Rachel Maskell, a member of the committee, said: “The vital connection between GPs and patients is declining.

“Voir votre médecin généraliste ne devrait pas être aussi aleatorye que de reserver un Uber avec un chauffeur que vous ne reverrez probabilite pas.”

“General medicine is in crisis with demoralized and overwhelmed doctors. »

line

Épouvantable et impersonnel – patient experience

The surveys show a strong decline in the experience of people trying to see a general practitioner.

L’un de ceux qui est mécontent est Alex Boys. Il a emmené sa grand-mère dans un center de soins d’urgence le mois dernier après avoir appris qu’il faudrait trois semaines pour voir son médecin généraliste.

“Ma grand-mère avait une plainte médicale très simple à faire avec ses orteils,” said Alex.

“This seemed to be a minor problem – but because my grandmother is 93 years old, with all medical complaints, the anxiety she feels is very real for her. »

Graphique montant l'expérience du patient

During this time, Amina Harun, who lives in London with her husband and two children, says that her experience of using a general practitioner’s cabinet has been “appalling”.

Sa pratique a dû compter sur des suppléants, dit-elle, et le service est “impersonnel”.

“J’ai eu une expérience terrible avec mon médecin généraliste et je continue d’avoir de mauvaises expériences,” Amina declared.

“Vous ne pouvez pas appeler pour prendre des rendezvous et vous devez tout faire via une application en ligne.

“Ce n’est pas bon pour les personnes vulnerable et incapable de réserver par téléphone.

” Les lignes téléphoneiques sont toujours occupées ou il ya generally une longue attente.” »

line

Le committee a appelé à un retour des listes personales, de sorte que each patient se voit attribute un médecin généraliste individuel, parallelement à une expansion des places de training des médecins généralistes.

By 2027, 80% of general practitioners should use personal lists, and 100% by 2030.

generalistimage source, Getty Images

The committee declared that les régions les plus pauvres, qui avaient tendance à avoir le moins de médecins et les niveaux les plus elevés de mauvaise santé, avaient besoin de plus de financement.

An analysis by the Nuffield Trust research group earlier this year for BBC News revealed a double variation in the number of patients by médecin généraliste in different regions of England.

Professor Martin Marshall, President of the Royal College of General Practitioners, said: “Le rapport reconnoitre ce que le collège dit depuis de nombreuses années – que les médecins généralistes et nos équipes travailment sous des pressiones insoutenables de la main-d’œuvre et de la charge de travail et Que cela a un impact sur les soins Que nous sommes capable de délivrer aux patients.

“Nous devons voir des mesures urgentes prises.” »

Louise Ansari, Healthwatch England’s patient group, has come together with challenges that demonstrate être résolus.

“Les impacts d’un mauvais accès peuvent être enormes, les gens se sentant abandoned et souffrant en silence et ne sont pas référés aux hôpitaux pour un traitement plus spécialisé. »

A spokesman for the Ministry of Health and Social Affairs said that his last month’s plan would contribute to increasing capacity and freeing up appointments, which would lead to better access for patients.

“Le secrétaire à la santé se concentre sur la performance pour les patients,” he added.

Related rubrics

  • Doctors
  • Teresa Coffey
  • NHS

www.bbc.co.uk

The article La pratique générale, c’est comme appeler un Uber, disent les députés est apparu en premier sur zimo news.