Publication:

Politique zéro Covid, crise immobilière, chômage… The Chinese economy is slowing down and près de 20% des moins de 24 ans sont au chômage. Une crise de l’emploi qui embarrasse le Parti communiste, dont le XXe congrès s’achève samedi.

Le XXd congrès du Parti Communiste chinois (PCC) s’achève Saturday 22 October and president Xi Jinping – en route pour un troisième mandate à la tête du country – devrait en sortir encore plus puissant. Du jamais vu depuis Mao. Yet, l’économie chinoise ralentit, entre politique zéro Covid, crise immobilière et chômage des jeunes.

In Shanghai, Zhang Jialiang chooses a long-term success in China: sea transportation. Mais tout juste diplôme, celui-ci est déjà au chômage et peine à trouver un emploi depuis des mois.

“I sent candidatures for more than 70 posts, but I didn’t receive two or three answers for the interviews,” explained France 24.

Repéré avant la fin de ses études par une grande entreprise de freight, il était promis à un avenir confortable. Mais son contrat est suspendu sine die, le sector sufferant de la politique zéro Covid.

“J’ai toujours pensé que ma career était toute traceé. Mais cette année, à cause de la pandamiie, il ya trop d’incertitudes… Aujourd’hui, je ne peux pas savoir de quoi l’avenir sera fait.”

Désengagement de la jeunesse

Comme Zhang, près de 20% des moins de 24 ans ne trouven pas de travail en Chine, du jamais vu. Xi Jinping encourages participation in economic development.

“Les jeunes en Chine vivent une époque extraordinaire. They have incomparable opportunities to show their talents, and unprecedented perspectives to realize their dreams,” said the resident.

Mais beaucoup ne croient plus à ces perspectives, et rejectent la productivity à tout prix. Le désengagement de la jeunesse a même un nom devenu virus: tang ping, soit “rester couché”.

Sur les réseaus sociaux, ils partagent leurs désillusions : “Cela fait quatre mois que je ‘reste couché’, et vous? Depuis combien de temps vous êtes au chômage?” ; “Je me sens abandonné par le monde alors je ‘reste couché’ tous les jours”, peut-on notably lire.

Face aux difficulties économiques certains n’ont d’autre choix que de se débrouiller par eux mêmes. À l’instar de Fu Ningjie, ancien real estate agent qui vend nouveau des brochettes pour s’en sortir.

“C’est de plus en plus difficile de gagner correctement sa vie”, confie-t-il à France 24. Les salaires ne sont pas aussi elédit qu’avant, les primes baissent aussi. In addition to Shanghai, the rent and the cost of life are very high.”

Et cette crise de l’emploi pourrait encore s’gravever avec le lantissement de l’économie chinoise : selon les prévisions cette année, la Chine devrait enregister sa plus faible croissance depuis au moins quarante ans.

Source by [author_name]