[ad_1]



CNN

Une vague de nouvelles variants de Covid-19 semble gagner du terrain dans le monde, faisant craindre une vague hivernale.

Aux États-Unis, il s’agit de BQ.1, BQ.1.1, BF.7, BA.4.6, BA.2.75 and BA.2.75.2. Dans d’autres pays, la variante recombinante XBB has increased rapidly and seems to fuel a new wave of cases in Singapore. Les cas augmentent également en Europe et au Royaume-Uni, où ces variants se sont instalales.

Dr. Peter Hotez, who co-directs the Center for Vaccine Development at Texas Children’s Hospital, says that he considers them collectively as variants of Scrabble because they use letters that get high scores in the game of society like Q, X and B.

Alors que les États Unis approchen de l’automne, les cases de Covid-19 diminuent. Normally, ce serait une raison d’esperérer que la nation pourrait échapar aux poussées des deux derniers hivers pandemiciques. Mais les experts en virus craignent que la tendency à la baisse ne s’inverse bientôt, grâce à ce troupeau de nouvelles variants.

Regrouped, the variants represented nearly 1 new infection with Covid-19 out of 3 in all countries last week, according to the latest estimates from the Centers for Disease Control and Prevention of the United States.

Bivalent booster vaccines are up to date and antiviral drugs like Paxlovid should continue to protect against the serious consequences of Covid-19 infections caused by new variants.

But the new variants are particularly devastating for millions of Americans whose immune system is weak. New research suggests that the changes in these variants make them impervious to the last antibodies created in the laboratory available to help treat and prevent serious cases of Covid-19, and the American government lacks money to encourage the creation of new ones .

Il n’est pas clair si ce gang de nouvelles variants continuera à courir ensemble, chacun partageant une part du gâteau de l’infection Covid-19, ou si l’un se lèvera pour passer les autres, comme cela s’est produit lors des précedes poussées.

Bien qu’ils descendent chacun de branches légmentre différences de l’arbre généalogique Omicron, ces nouvelles ramifications ont évolué pour partager bon nombre des mêmes mutations, un phénomène connu sous le nom d’évolution convergente.

Some experts think that the convergence means that we are in a new phase of the evolution of the virus, which means the circulation of plussiers in time même.

“Ce qui est susceptible de se produire, c’est que nous avons plusieurs lignées co-circulantes et semi-dominantes entrant dans la saison hivernale,” said Nathan Gruba, associate professor of epidemiology at the Yale School of Public Health.

“C’est parce qu’avec l’évolution convergente, peut-être que severales ligées différentes peuvent obtenir independantly des levels de transmissibilité similaires par rapport à une seule nouvelle variante prenant le relais.”

“C’est ce qui se passe mainamente pour la plupart des agents pathogènes, tels que la grippe et le VRS,” Grubo wrote in an email. ” Maintenant que le virus s’est assez bien adapté à la transmite humane, la plupart de ce qui circule a une bonne forme physique.” »

Maria Van Kerkhove, responsible technician for the response to Covid-19 for the World Health Organization, declared on Wednesday that the large range of new variants was becoming more difficult to evaluate for the WHO because the countries were revenaient sur leur surveillance.

“Nous devons donc nous préparer à cela. Les countries doivent être en mesure de mener une surveillance, de faire face à l’augmentation du nombre de cas et peut-être de faire face à l’augmentation et aux hospitalizations. Nous ne voyons pas encore de changement de gravité. Et nos vaccins restent efficaces, mais nous devons rester vigilantes”, she declared.

Pour l’instant, la sous-variante BA.5 d’Omicron occupe toujours la première place aux États-Unis. According to the estimates of the CDC, il a cousé around 68% of the new infections in the United States last week, but it is quickly surpassed by several new sub-lignées – notably BQ.1 and BQ.1.1.

Les BQ n’ont causé chacun que 6% des nouvelles infections aux États Unis last semaine dernière, mais ces dernières semaines, la part des nouvelles à Covid-19 causés par ces virus a doublé tous les les à sept jours – un taux de croissance rapide contre BA.5, qui est déjà un virus très en forme, explicale le Dr. Anthony Fauci, qui dirige l’Institut National des Allergies et des maladies infectiouses.

Et ce ne sont là que deux des nouveaux descendants d’Omicron qui bougent.

“Les projections vary un peu, mais generally, la plupart des gens ont l’impression, quelque part à la mi-novembre, qu’ils finiront par représenter une relative substantialelle et qu’ils auront replaced BA.5 comme variante dominante”, Fauci said on CNN.

These variants are different from BA.4 et BA.5, but they are descendants of these viruses, the result of a genetic dérive. Ils partagent donc de nombreuses party de leur génome avec ce virus.

Leurs changes ne sont pas à l’échelle de ce qui s’est passé lorsque l’Omicron original est arrivé sur les lieux en novembre 2021. Cette souche du virus, qui a maintenant disparu depuis longtemps, est sortie du champ gauche genetique, leaving les chercheurs et les responsables de la santé publique se precipiter pour rattraper.

Fauci dit que cette fois, nous sommes aussi prêts que possible pour le dernier lot de variants.

“Ce n’est pas si différent de BA.5 qu’il écaprait complètement à la protection que vous obtiendriez du vaccin” – si les gens faisiente simplemente vacciner, Fauci declared.

The rappel bivalent vaccine, authorized in September, protects against the original strain of the coronavirus and also against the sub-variants BA.4 and BA.5.

“Nous avons un bivalent vaccine mis à jour BA.5 comme rappel que nous poussons les gens à faire. Il est compré à la variante encore dominante, qui est BA.5, et aura almost certainly un degré raisonnablement bon de protection croisée contre le BQ.1.1 et les autres, et pourtant l’adoption de ces vaccines, comme nous sommes déjà en mi – October, est décevant,” he declared.

According to the latest data from the CDC, 14.8 million people received a bivalent reminder six weeks after the start of the promotion campaign. C’est moins de 10% de la population qui est eligible pour en obtenir un.

La faible absorption des nouveaux rappels, combinée à l’évasion immunitaire des nouvelles variants et au déclin de l’immunité de la population, est almost surement une recette pour l’augmentation des cases et des hospitalizations dans les semaines à venir.

“Cela va probably être beaucoup plus important que la vague BA.5, du moins c’est ce à quoi je m’attends,” declared Mark Zeller, un scientifique du project qui surveille les variants au Scripps Research Institute. Mais Zeller dit qu’il ne s’attend pas à ce que la vague de cet hiver attinue les sommets de la vague Omicron de janvier.

Hotez dit que les gens ne prêtreud pas panicquer à propos de cette nouvelle mais prêtreud faire Attention.

“Nous sommes sous-performants en tant que nation avec des gens qui obtiennen leurs boosters bivalents,” said Hotez.

The genetic modifications shared by these variants seem to help them escape the immunity created by vaccines and past infections – a recipe for reinfections and breakthrough infections, especially for people who have not been recalled. time

Surtout, certain of the variants seem also insensitive to the last antibodies created in the laboratory available to ward off serious infections à Covid-19: an antibody treatment called bebtelovimab, manufactured by Eli Lilly, and the combination of two long-acting antibodies à Evusheld, a photo prize by AstraZeneca that helps prevent immunodepressed people from falling sick in the first place.

If these antibodies cease to function against the virus, the United States will always have antiviral drugs for Covid-19 such as Paxlovid, molnupiravir and remedsivir to help people at risk of serious complications.

But antibody therapies are particularly important for people whose immune function has been weakened by medications, disease, or age. Ce sont les mêmes personnes dont le corps ne reagit pas vigorouslyusement aux vaccines.

Antibodies are also necessary to help people who do not take antiviral therapies because of possible reactions with other medications.

Le coordinator de la Réponse Covid-19 de la Maison Blanche, le Dr Ashish Jha, a declarée que le gouvernement fédéral avait stimulé le développement de nouveaux anticlonalaux pendent la pandemia en promettant d’acheter de nouvelles thérapies après leur fabrication.

Le gouvernement ne peut plus faire cela, at il dit, car le Congrès a refusé d’approuver un supplémentaire financement pour la réponse au Covid-19.

As a result, the development of new antibodies – and other new therapies – is on the rise.

“Donc, même si nous obtenions de l’argent aujourd’hui, il nous faudrait plusieurs mois pour mettre un monoclonal sur le marché, et nous n’avons pas l’argent aujourd’hui de toute façon,” Jha declared to CNN.

Jha declared that this means that the nation faces autumn and winter with a plus small arsenal against the virus, just at the moment where it needs to expand its options.

“Il n’y a pas de séance monoclonale prête à partir tomorrow que nous pourrions simplement acheter sur étagère,” he declared.

Antibodies are a losing proposition for enterprises because they need to invest millions of dollars to manufacture them and because the virus evolves rapidly, they may not be effective for a few months.

“C’est un modèle commercial terrible,” declared Jha.

L’administration a réfléchi à des moyens de commercialiser certaines parties de la réponse Covid-19 – pour sortir de l’activité d’achat de vaccines et de thérapies – en répercutant finalement les costs sur les consommateurs et les assureurs. Mais Jha dit que le processus doit être guided par “les besoins sur le terrain et les réalités du virus”.

Il dit que les réalités actuelles exigent que le gouvernement continue d’encourager la production de nouvelles thérapies, et il s’attend à ce que l’administration Biden essaie à nouveau de demander au Congrès d’accorder plus de financement pour ce faire.

“And the truth is that if we want monoclonals to protect people at high risk – what we are doing – then at this stage, given the speed of viral evolution, the American government must be a major player in this rôle “, declared Jha. “Le marché ne peut pas s’en occuper tout seul.” »