“Cela n’arrête pas.” Notre guichet de prêt sur gage doit bien recevoir une centaine de clients par jour “, the certified director of the municipal loan of Besançon, Françoise Henriot-Dognier, qui n’a ” jamais vu cela “.

Depuis la rentrée de septembre en effet, les clients affluent au 17, avenue Cusenier pour gager leurs objets de valeur. “Nous en sommes à 20% d’augmentation de cette activité que nous assurons en plus de nas services de banque et de prêts personnels”, poursuit-elle.

Aux clients traditionnels se sont ajouté de nouveaux particuliers, dont nombre de frontierliers qui ont du mal à faire face aux factures et à remplir le frigo. “Les gens ne s’en cachent pas, leur recourses au prêt sur gage est directement lié à l’inflation, à l’augmentation fulgurante des charges ou à l’approvisionement en fuel, en pellets ou en bois de chauffage”, pursues Françoise Henrio-Dognier.

A majority of bijoux, de montres de valeur, d’œuvres d’art…

Si le monant moyen des loans oscille toujours entre…

Source by [author_name]